Actualités

Sécheresse en France : quelles sont les restrictions ?

Sol craquelé par la sécheresse

En ce début de mois de juillet, 60 départements sont touchés par des restrictions d’eau liées à la sécheresse. Parmi ces derniers, 13 d’entre eux sont placés en niveau de crise, et 23 en niveau d’alerte renforcée. Qu’est-il interdit de faire ? Quelles sont les mesures visant à limiter l’usage d’eau ? On fait le point dans cet article.

Les territoires concernés par les restrictions d’eau 

Les feux d’artifice du 14 juillet pourraient bien être annulés en Alsace, répercussion de la rude période de sécheresse qui touche la France et les pays alentours, en particulier l’Espagne.

Le 4 juillet 2023, la carte des départements concernés par les restrictions d’eau montrait 60 territoires touchés par différents niveaux d’alerte : 

  • Alerte (en jaune – 24 départements) : Réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu’à 3 jours par semaine), mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture, …
  • Alerte renforcée (en orange – 21 départements) : Réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, …, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements.
  • Crise (en rouge – 15 départements) :  Arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité)
Carte de la France des arrêtés du 05/07/2023 concernant les départements touchés par la sécheresse
Carte des départements touchés par la sécheresse

Carte communiquée par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires 

Qui décide des restrictions d’eau ?

Ce sont les niveaux des réserves qui permettent de mesurer les restrictions d’eau. Si celles-ci dépassent un certain seuil, les préfets peuvent prendre des mesures de limitation ou bien même de suspension des usages de l’eau.

Lorsque le phénomène est constatée, la décision de restriction doit faire l’objet d’un arrêté et doit être affiché dans les mairies ainsi que publié dans les journaux locaux. 

Les règles à respecter en cas de restrictions d’eau 

Ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire est conditionné par le niveau d’alerte de votre département, ainsi que les mesures qu’elle décide de prendre dans son arrêté.

  • Alerte de niveau 1 : Les restrictions concernent principalement l’arrosage, qui est interdit sur une certaine plage horaire (le plus souvent entre 8h et 20h). Le remplissage de la piscine est majoritairement interdit, ainsi que le lavage de sa voiture à domicile.
  • Alerte de niveau renforcée : À ce stade, toutes les restrictions du niveau précédent s’appliquent, en plus de l’arrosage du potager.
  • Crise : Exceptionnelle, cette situation interdit toute utilisation de l’eau en dehors des contraintes vitales et sanitaires.

Pour être sûr de respecter les règles, il faut se référer directement à votre département.

Que risque-t-on en cas de non-respect de ces restrictions ? 

Pour économiser les ressources en eau et limiter les sécheresses, provoquées en outre par le réchauffement climatique, chaque citoyen doit fournir un effort à titre individuel. Si vous décidez de ne pas appliquer les restrictions, vous risquez une contravention de 5e classe s’élevant à 1 500 euros. En cas de récidive, elle peut être doublée.
D’autant plus que les épisodes de sécheresse seront de plus en plus intenses, notamment avec le retour d’El Niño d’ici l’année prochaine. Il est donc indispensable que chacun prenne la mesure de son impact et économise l’eau chez soi !