Actualités

Nos conseils pour réussir votre vide-grenier

Vous avez fait le tri chez vous et, ô malheur, vous croulez sous les cartons remplis de vieilles affaires ! Ça tombe bien, car c’est la saison des vide-greniers et que vous pourrez très certainement vous y inscrire dans votre commune ou bien aux alentours. Découvrez tous nos conseils pour bien le préparer à l’avance et être organisé le jour J.

un vide-grenier

Se débarrasser pour mieux revaloriser

À partir d’avril et mai, la fièvre des brocantes et des vide-greniers reprend un peu partout en France, que ce soit dans les grandes villes ou bien dans les communes de campagne. S’ils rencontrent autant de succès auprès des Français, c’est parce qu’ils permettent d’acheter des objets de seconde main pour un prix cassé. La plupart du temps, on peut y trouver des vêtements, des meubles et toutes sortes de babioles à moins de 5 euros. 

En plus de l’avantage économique, le vide-grenier s’inscrit dans une démarche écologique en donnant une seconde vie à ses affaires. Plutôt que de jeter les jouets de votre aîné qui mesure désormais plus d’1m80, autant en faire profiter un enfant qui sera comblé de s’amuser avec ses vieux Lego. D’une part, cela évite la surconsommation et, de l’autre, vous évitez de produire davantage de déchets. Et en plus de tout ça, vous mettez de l’argent dans votre poche. Que demander de mieux ?

Première étape : s’inscrire au vide-grenier

Maintenant que vous avez pris la décision de participer à un vide-grenier, il va falloir vous inscrire pour réserver votre place. Repérez celui qui se trouve le plus proche de chez vous, afin de vous épargner des trajets fatigants, puis réservez un stand à la taille souhaitée, selon la quantité d’objets que vous devez vendre.

Deuxième étape : faire le tri et stocker toutes ses affaires

Eh oui, c’est la partie la plus éreintante ! Vous devez faire le tour de chez vous et de votre garage pour identifier toutes les affaires que vous allez mettre en vente. Mettez deux cartons devant vous : celui dédié aux affaires abîmées et trouées (direction la poubelle) et celui dans lequel vous placerez vos articles à vendre. Une fois que ce tri sera fait, vous pourrez tout mettre dans votre garage ou bien, si vous n’en avez pas, stocker dans un garde-meuble. Vous pourrez en réserver à bas prix sur le site  une piece en plus.

Troisième étape : se procurer le matériel pour la logistique

Pour que votre stand soit organisé et que vous soyez à l’aise le jour J, vous devrez prévoir plusieurs choses : des chaises pour vous reposer, des tréteaux et des planches afin de disposer vos articles, et un portant avec des cintres pour y accrocher vos vêtements. Pensez également à vous procurer de vieux sacs, afin que vos clients puissent repartir avec leurs affaires.

Quatrième étape : faire de la monnaie

Les vide-greniers se font entre particuliers, et personne n’est équipé d’un terminal de carte bancaire. C’est donc avec du bon vieux liquide que les transactions se déroulent. Vous devrez donc à tout prix faire de la monnaie pour pouvoir rembourser vos clients tout au long de la journée.