Parquet en châtaigner

L’essentiel

Le châtaignier est aussi bien utilisé pour des parquets massifs, c’est-à-dire composés d’une seule essence de bois d’un tenant, que pour des parquets contrecollés flottants, composés d’une couche supérieure de châtaignier (épaisseur minimale de 2,5 millimètres) et d’aggloméré.


Le châtaignier

Le châtaignier trouve l’origine de son nom dans la ville antique de Castanea, dans l’actuelle Turquie. Implanté par les Romains dans les Cévennes, ce lointain cousin du chêne a ensuite essaimé dans toute l’Europe. Il couvre actuellement 1,5% de la forêt française et peut vivre jusqu’à 1000 ans. 

Son bois blond très veiné donne un aspect chaleureux aux pièces qu’il habille. Il est également reconnu pour sa durabilité et son imperméabilité, c’est pourquoi il était utilisé pour les piquets qui délimitent les parcelles dans le Sud Ouest et le Limousin particulièrement. Sa croissance rapide le rend compatible avec une exploitation durable, et pour vous en assurer, choisissez le siglé du label PEFC .

Moins dense et dur que le chêne, on l’utilise surtout dans les lieux de faible passage, les chambres par exemple, bien qu’il puisse également être posé dans les salons. À éviter en revanche dans les pièces d’eau comme les salles de bain.

Pose d’un parquet en châtaignier 

Comme pour toute pose de revêtement, le sol doit être parfaitement plat, propre et sec. S’il existe des différences de niveau importantes, une opération de ragréage, c’est-à-dire de remise à niveau du sol soit être envisagée.

Pose d’un plancher en chataîgnier massif

Les bois massifs étant soumis à de grandes variations hydrométriques en fonction de l’humidité dans la pièce,il faut entreposer le bois dans son emballage pendant 48 heures dans la pièce de pose.

  • Les planchers en châtaignier massifs se posent généralement cloués sur des lambourdes. Les lambourdes sont des lames de bois qui reposent sur les solives, une des pièces de bois de la charpente.
  • Mais il existe de plus en plus de parquets massifs à coller sur du ciment, une chape de béton, du vieux carrelage ou encore un vieux parquet, pourvu que le sol soit plat. Utilisez une colle respectueuse de l’environnement pour coller à votre désir de maison verte. Encollez le support sur 2 mètres carrés au maximum et posez les premières lattes le long du mur en laissant un interstice de 8 millimètres entre cette latte et le mur pour prévenir toute dilatation du bois après la pose. Appliquez fermement les lattes et faites pression afin qu’elles adhèrent totalement au support. 

Pose d’un plancher en châtaignier flottant

  • Vous pouvez aussi choisir l’option d’un parquet en châtaignier clipsable, et c’est tout l’intérêt d’un parquet en châtaignier flottant. Dans ce cas, nul besoin de colles ou de clous, seule l’habilité et la patience, maîtres mots du bricoleur suffisent. Les lames sont posées sur une sous-couche et s’emboîtent les unes dans les autres. La première lame doit donc être posée le long du mur, perpendiculairement au mur qui reçoit le soleil, en respectant un écartement de 8 millimètres du mur, sous peine de voir votre parquet gondoler en cas de dilatation du bois, cet espace sera ensuite caché par les plinthes. Les autres lames doivent être clipsées à la première. 

Prix d’un parquet en châtaignier

Les gammes de prix sont très étendues et varient en fonction de la qualité, mais vous pourrez trouver des parquets en châtaignier flottants à partir de 15 à 20 euros hors taxe le mètre carré. Pour les parquets en châtaignier massifs, comptez le double.