Parquet en bambou

L’essentiel

Le bambou, phyllostachys pubescens de son petit nom latin, n’a rien à voir avec les bois exotiques à proscrire d’une maison durable.


Le bambou

Première différence, le bambou n’est pas un arbre, mais une plante, dont la croissance rapide assure le renouvellement, et permet une exploitation durable : sa biomasse grandit chaque année de 30% contre 2 à 3% pour une forêt de sapins.

Par ailleurs, le bambou est abattu après 5 à 8 ans de croissance contre parfois 50 à 150 ans pour les bois durs comme le chêne ou le teck. Pour preuve, son bilan carbone est positif, même s’il est produit à l’autre bout du monde. Une bonne raison d’opter pour un parquet en bambou !

Propriétés du plancher bambou

Le bambou réussit à concilier fermeté et élasticité, et surclasse les bois de chêne et de peuplier. Il convient donc aux lieux de passage fréquent, ne craignez donc pas de le choisir pour un couloir ou un salon.

À éviter en revanche dans des lieux humides (caves, garages, salles d’eau) ou en extérieur !

Il est plus chaud au toucher que la plupart des bois, on le plébiscite donc également pour le confort qu’il offre. D’autant plus qu’il est compatible avec un chauffage par le sol, autre atout en faveur du bambou.

Types de plancher en bambou

Par ailleurs, les gammes de couleurs et de finitions sont très étendues, il y en a donc pour tous les goûts: du parquet en bambou blanc en passant par le plancher en bambou noir, brut ou travaillé, à vous de voir. 

On distingue plusieurs types de parquets en bambou :

  • Le parquet en bambou vertical : les lames sont assemblées à plat par le côté le plus large.
  • Le parquet en bambou horizontal : les lames sont assemblées sur la tranche par le côté le moins épais. 
  • Le parquet en bambou densifié : on distingue très peu les nœuds du bambou, qui est travaillé de manière à être le plus dur et dense possible.

Et plusieurs types de finitions : vous pourrez opter pour un parquet en bambou vitrifié brillant ou mat, ou pour un parquet en bambou huilé

Et comme pour tous les parquets, vous pouvez le parquet en bambou massif ou le parquet en bambou flottant.

Pose et entretien du parquet en bambou

Le sol doit être parfaitement propre et sec avant la pose. Si vous constatez des variations de niveau de plus de 5 millimètres, il faudra procéder à un ragréage, c’est-à-dire à une remise à niveau du sol. La température dans la pièce au moment de la pose du plancher en bambou doit être comprise entre 15 et 27 °C avec un taux d’humidité compris entre 35% et 65%. Des conditions de température et d’humidité qui devront être réunies au moins cinq jours avant la pose. Il faut par ailleurs acclimater les lames de plancher pendant trois jours avant de commencer à les coller. Bref, compter huit jours pour réaliser la pose de votre plancher en bambou.

Les lames de bambou sont également très petites, donc la pose du parquet nécessite beaucoup de colle, que vous aurez le soin de choisir parmi les plus respectueuses de l’environnement.

Si vous n’avez pas une solide expérience en pose de planchers, il est préférable de faire appel à un professionnel pour réaliser la pose de votre plancher en bambou.

Pour l’entretien de votre plancher en bambou, il suffit de le dépoussiérer régulièrement surtout si vous habitez près d’une zone où il y a du sable, et périodiquement d’appliquer un produit pour planchers vitrifiés. N’utilisez surtout pas d’eau, de savon, ou encore de détergents ! 

Prix d’un parquet en bambou

Les gammes des fabricants sont très étendues, donc il est difficile de donner un prix moyen pour un plancher en bambou. Vous pourrez choisir un parquet en bambou à partir de 20 euros le mètre carré.