Ma maison écolo

Sol écologique

L’essentiel

Une maison, oui, mais durable du sol au plafond ! Les revêtements de sol écologiques justement, ont fait l’objet de toutes les attentions des industriels qui rivalisent d’ardeur et d’inventivité pour proposer des matériaux naturels : en plus d’allier l’utile au durable, ils sont désormais de plus en plus esthétiques et résistants.


Qu’entend-on par revêtement de sol écologique ?

Il s’agit d’un revêtement fabriqué à base de matériaux sains et durables, dont la production, le traitement, la pose et l’élimination contribuent au respect de l’environnement. Exit donc les parquets en bois exotiques, produits de la déforestation, ou encore les moquettes, dont les traitements ignifuges contiennent de nombreux produits chimiques volatiles. De même pour les sols plastiques en PVC, très gourmands en pétrole, ou les carrelages traditionnels posés avec des colles toxiques, et place aux sols dits naturels !

Pourquoi choisir un revêtements de sol naturel ?

Tout simplement parce qu’il a de multiples atouts. Outre leur faible empreinte écologique et leur respect de l’environnement, les revêtements de sol écologiques participent d’une meilleure qualité de vie : isolation sonore et thermique, meilleure qualité de l’air intérieur grâce à l’absence de COV nocifs (composés organiques volatiles), on les choisit aussi en raison du confort qu’ils offrent. 

Autre qualité des sols écologiques, ils sont particulièrement résistants et adaptés à un passage intense et répété, bref, à une vie normale dans une maison durable. 

Un sol écolo, oui, mais lequel ?

Car c’est l’un des avantages des revêtements de sol naturels, il y en a pour tous les goûts et tous les besoins, et le choix va sans cesse croissant. Chaque type de sol traditionnel trouve ainsi son équivalent durable dans une gamme de prix très étendue et de plus en plus abordable.

  • Les amoureux des parquets privilégieront par exemple les bois de châtaignier ou de chêne, dont l’abondance dans les forêts françaises permet une exploitation raisonnée. Plus respectueux de l’environnement encore, le bambou, qui, contrairement aux apparences n’est pas un arbre, mais une plante et prolifère donc suffisamment pour permettre son utilisation dans les parquets. Ou encore le liège, issu de l’écorce, désormais prisé pour les planchers écologiques
  • Autre grande victime des idées reçues, le linoléum naturel revient en force dans les maisons durables : fabriqué à partir de matières premières naturelles, il est entièrement biodégradable. Ajoutons à cela un entretien facile et un beau rendu esthétique qui en font une excellente alternative aux sols en plastique.
  • Au carrelage, on préfèrera également le caralium, un sol naturel en matière minérale à 80%, les 20% restants étant du composite, ou encore le grès. À poser avec une colle non toxique ! Un article plus précis sur les carrelages écologiques est disponible ici.
  • Le granit, le marbre ainsi que l’ardoise et les roches calcaires connaissent un retour en grâce : ces pierres naturelles, extraites de carrières locales, sont également très prisées pour leur caractère durable.
  • La grande famille des revêtements en fibres végétales tressées (toile de jute, coco, sisal, jonc de mer) conjugue quant à elle les aspects pratique, esthétique et rustique avec le respect de l’environnement. À lire, cet article sur les revêtements en fibres végétales et moquettes écologiques !

La sauvegarde de notre planète passe aussi par un sol naturel pour nos maisons, ne reste plus qu’à choisir lequel ! Et pour cela, mieux vaut passer par un professionnel, dont les conseils et l’expertise en la matière seront un plus indéniable. Autre réflexe à avoir, demander plusieurs devis pour comparer les prix et les prestations.