Budget entretien d’une piscine naturelle

L’essentiel

L’entretien est le secteur où la piscine naturelle peut s’enorgueillir d’être particulièrement économique par rapport à son aînée abiotique. Très peu de matériel et une bonne dose d’huile de coude sont les ingrédients principaux pour une piscine naturelle bien entretenue  à moindre frais.


Le coût moyen d’entretien d’une piscine naturelle

Il est difficile de savoir combien coûte au quotidien chaque piscine tant les situations sont différentes. La latitude, l’orientation, le prix de l’eau, la taille du bassin, l’usage de la piscine, le nombre de plantes installées, le type de filtration utilisée… voilà autant d’éléments qui entrent en compte dans le budget d’entretien.

Néanmoins, la conception de la piscine naturelle est faite de telle sorte qu’elle ne doit pas consommer trop d’énergie et surtout qu’elle s’entretient en grande partie d’elle-même. Le jardinage n’est pas coûteux une fois les plantes mise en place : un peu de taille et de nettoyage des parties abîmées tout au plus.

On considère par exemple, pour une piscine de 50 m² que son coût d’entretien annuel s’élève seulement à 500 euros contre plus de 1 000 euros pour une piscine traditionnelle de même taille, dans les mêmes conditions.

Quelques exemples de tarifs du matériel d’entretien 

Les robots sont logiquement les appareils les plus chers pour nettoyer sa piscine compte tenu de la technologie employée. Les différents modèles sont plus ou moins performants et perfectionnés. Les prix peuvent varier entre 300 e et 1 500 €

Les balais et épuisettes ne représentent qu’un modeste investissement à côté, ils sont pourtant souvent bien suffisants : d’une poignée d’euros  à quelques dizaines d’euros.

Entre deux, les aspirateurs manuels coûtent entre 100 € et  800 €.

Et à titre informatif, ne pas utiliser de galets de chlore, de la poudre de pH moins, des solutions anti-algues… et ce sont quelques centaines d’euros économisés chaque année.