Les étapes de la réalisation d’une piscine naturelle

L’essentiel

Opter pour l’auto construction d’une piscine naturelle permet d’en limiter le budget de création. Afin de mener à bien un tel projet, il est essentiel d’avancer avec précaution et méthodologie, en suivant à la lettre les étapes essentielles. Faire le point entre chaque étape et  se poser de nouvelles questions est également important pour finaliser l’auto construction dans de bonnes conditions.


La règle d’or de l’auto construction : ne pas se précipiter…

Il est essentiel de connaître l’ordre précis des réalisations à faire pour construire soi-même sa piscine naturelle. Il faut absolument éviter de brûler les étapes, au risque de se rendre compte qu’il manque un passage pour tel ou tel tuyau…

  1. Choisir le site d’implantation. Il doit est idéal situé pour profiter des meilleurs conditions climatiques.
  2. Dessiner les contours en fonction du type de baignade souhaité. Un plan sur papier doit naturellement être dessiné avant de faire les marques au sol dans le jardin.
  3. Choisir la structure de la piscine : du bois, du béton… Une question de goût, de budget et d’harmonie avec les bâtis existants.
  4. Choisir l’étanchéité : des résines en polyester, de l’EPDM, de l’enduit étanche…
  5. Démarrer les travaux de terrassement avec une pioche, une pelleteuse mécanique… en suivant les plans de départ. Ce n’est surtout plus le temps de l’improvisation. Attention à ne pas creuser trop profond au risque de perdre de la stabilité et de devoir reboucher ensuite pour ne pas mettre en péril le futur ouvrage.
  6. Mettre en place le système de circulation, installer la pompe. Cette étape est cruciale puisque la pompe est en quelque sorte le poumon de la piscine naturelle.
  7. Prévoir l’éclairage et les aménagements complémentaires, tels une plage, une margelle ou un pool house. Il est important d’intégrer ces éléments dès la construction de la piscine, au risque d’être ensuite limité dans ses choix.
  8. Étancher avec les matériaux choisis
  9. Remplir les bassins de natation, d’épuration et de régénération.
  10. Choisir les plantes indispensables au lagunage et faire les plantations
  11. Attendre 4 mois que le système de filtration soit opérationnel avant la première baignade !