Chaudière automatique

L’essentiel

Une chaudière à bois automatique, c’est une chaudière qui fonctionne de telle façon qu’il n’est pas nécessaire de l’alimenter régulièrement en combustible ou de l’entretenir manuellement. Ce type de chaudières fonctionne en plaquettes (bois déchiqueté) ou en granulés (pellets). Partons pour un petit tour d’horizon des chaudières automatiques.


Le (petit) problème des chaudières classiques

Les chaudières « manuelles » et « semi-automatiques » ont le désavantage d’alimenter fréquemment en combustible ou de faire régulièrement des opérations simples de nettoyage/décendrage.

  • Une chaudière manuelle (par exemple un poêle à bûches, un insert ou une chaudière à bûches bas de gamme) demande un chargement de bois régulier (quotidien), voire très régulier (3-4 fois/jour); sans  oublier l’entretien de l’évacuation des cendres et des dépôts.
  • Une chaudière semi-automatique (par exemple une chaudière à bûches avec un petit réservoir de bûches ou une chaudière à granulés avec une petite cuve à pellets accolée) demande un remplissage et un entretien moins fréquent. Cependant, impossible de chauffer les pièces en partant quelques jours en vacances.

Comment obtenir une chaudière avec une grande autonomie pour ne pas avoir à surveiller le bon fonctionnement de mon chauffage ?

La réponse : la chaudière automatique

Avec la chaudière automatique, le combustible est stocké dans un récipient très volumineux. Puis, le combustible est puisé « à la demande » par la chaudière qui fournit plus ou moins de chaleur selon l’isolation, l’heure de la journée, etc. Deux systèmes d’alimentation se partagent le marché, tous deux très efficaces :

  • L’alimentation par « vis d’Archimède » : ce système permet d’acheminer le combustible sur une distance d’à peine une poignée de mètres, à travers un tuyau droit et dur connecté à un silo (peu volumineux et proche de la chaudière, en textile ou métal). Il convient aussi bien aux granulés et aux plaquettes forestières.
  • L’alimentation par « aspiration électrique » : avec ce dispositif, la chaudière peut aspirer à travers un tube tortueux des granulés (uniquement). Il est connecté à une pièce de stockage « en dur » de combustible assez vaste, pouvant se situer parfois à plus de 20 mètres de la chaudière.

Attention : il faut toujours que le stockage soit effectué dans un endroit sec/ventilé et accessible pour la livraison par camion.

Pour encore plus de confort d’utilisation, par exemple avec un afflux d’eau chaude immédiat, le choix du ballon tampon s’avère judicieux.

A quel moment faire ce choix et pour quel prix ?

C’est au moment de l’achat de votre chaudière qu’il faudra choisir un modèle automatique (tant sur le plan de l’alimentation que de l’entretien) et acquérir un silo ou alors faire construire une cuve. Les chaudières automatiques à granulés varient de 7000 à 15000 € ; concernant le modèle à plaquettes les prix oscillent entre 10 000 et 15 000 €. Car tout dépend de la puissance et de la gamme de la chaudière. Enfin, un silo coûte entre 1 500 et 4 000 € selon sa qualité et sa contenance.