Unesco : gastronomie française à l’honneur et menace sur l’écosystème en Tanzanie

 


A Nairobi, un jury de l’Unesco classe le « repas gastronomique des Français » au rang de patrimoine mondial de l’humanité. La cuisine des grands chefs d’Alain Ducasse à Paul Bocuse, de Guy Savoy à Marc Veyrat devient une réalité culturelle à part entière. Mais à côté des honneurs, l’Unesco sait aussi taper du poing sur la table. Le gouvernement tanzanien est plus que jamais dans la ligne de mire du comité intergouvernemental avec son projet controversé de route de Serengeti. C’est David Cameron qui signe la rubrique de la « personnalité de la semaine ». Enfin l’écogeste : une vente aux enchères de forêt tropicale pour stopper la déforestation illégale.

 

 

 

gastronomie-française-patisserie

 

 

repas-gastronomique-a-la-française Bien manger, bien boire et se retrouver, une tradition qui se respecte monsieur ! A côté des monuments et sites naturels à « valeur exceptionnelle », la gastronomie fait son entrée à l’Unesco. Et c’est le top de la semaine !


Mardi 16 novembre, la « french food », pardon le « repas gastronomique des Français » inscrit son nom dans la « liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ». Devant cette distinction, nous pouvons répondre que non, l’industrie agroalimentaire n’aura pas la peau de la « bonne bouffe ». 

 

 

Le « Serengeti hightway » contre l’écosystème du Serengeti-Mara ? Le gouvernement tanzanien souhaite construire une route qui traverserait le parc national protégé du Serengeti sur 50 km. Et c’est le flop de la semaine !


Développement économique et sauvegarde des sites naturels ne font décidément pas bon ménage. En tout cas, c’est le message que veut faire passer l’Unesco aux autorités de la Tanzanie. Car le risque plane sur la grande migration de 2 millions d’herbivores avec le projet de construction de route. Chaque année, des milliers de gnous, zèbres, gazelles parcourent le parc national pour rejoindre le Massaï Mara au Kenya. 


Dans la rubrique « personnalité de la semaine », David Cameron croit à un indice du bonheur pour aiguiller les décisions du pays. Le Premier ministre britannique veut mesurer chaque trimestre le bien-être physique et psychologique de ses concitoyens. En pleine cure d’austérité, espérons pour lui que les chiffres ne soient pas trop déprimants…


Enfin l’écogeste : une vente aux enchères de forêt tropicale pour stopper la déforestation illégale ?

Le gouvernement brésilien a de la suite dans les idées pour protéger la biodiversité amazonienne. Pour mettre fin à la déforestation illégale, un million d’hectares de forêt brésilienne est mis aux enchères. Le but de cette mesure surprenante : réduire la demande de bois illégal en confiant la gestion d’une partie des hectares verts à des compagnies privées.

 

Publié par Christophe Baudouin
le samedi 20 Novembre 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !