UNESCO : Albi et la Réunion entrent au Patrimoine mondial de l’humanité.

 

 

UNESCO : Albi et la Réunion entrent au Patrimoine mondiale de l'humanité. Cocorico ! Deux sites français font leur entrée au Patrimoine mondial de l'Unesco à Brasilia. Pour cette 34ème session, la cité épiscopale d'Albi et le parc national de la Réunion font partis des six nouveaux sites qui ont rejoint les 904 autres déjà désignés par le Comité du Patrimoine mondial. Désormais, sur les 910 sites classés par l'Unesco, 35 sont français. 

 

 

 

                           

 

 

(Crédits : BFM)

 

 

  • Albi au Patrimoine mondiale de l'Unesco

 

La cité épiscopale d'Albi est désormais inscrite au Patrimoine mondiale de l'Unesco. Une véritable fierté pour cette ville du Sud-ouest de la France. C'est grâce à son patrimoine architectural, culturel et naturel qu'Albi a rejoint les sites classés par l'UNESCO. Le passé historique de cette cité rouge de 63 hectares aura remporté sa croisade pour la reconnaissance lors du Comité du Patrimoine qui se tient depuis le 25 juillet à Brasilia jusqu'au 3 août.

 

  • L'île de la Réunion est le 35ème site français à faire son entrée

 

L'ile de la Réunion a rejoint Albi et 33 autres sites français déjà désignés dans le cercle fermé du Patrimoine mondial de l'humanité. C'est notamment grâce à son parc national fait de forêts tropicales et qui abrite son fameux volcan, le piton de la Fournaise, que le département français de l'océan indien a reconnu comme héritage de l'humanité à préserver. Ce sanctuaire naturel abrite plus de 230 espèces végétales uniques au monde. L'île est le quatrième site naturel après la Corse, les Pyrénées et la Nouvelle Calédonie reconnu par l'unesco.

 

  • Quatre autres sites classés par l'Unesco

 

Des sites situés au Brésil, en Chine, au Mexique et l'ile Kiribati sont aussi entrés au Patrimoine mondiale de l'humanité. Au Brésil, le comité a reconnu l'architecture du square de Sao Francisco datant du 18ème et 19ème siècle pour la classification de la ville de Sao Cristovao. Le relief de Danxia, qui s'étend sur six provinces du sud de la Chine a su aussi tiré son épingle du jeu. Le site de grottes préhistoriques à Oaxaca situé au sud du Mexique a su attirer l'attention du Comité. Enfin, l'île de Kiribati située entre la Polynésie et la Micronésie s'est distinguée grâce à sa zone marine protégée, la plus importante du monde.

Publié par Sitan KOITA
le lundi 2 Aout 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !