Un poison nommé pesticide

 


Du poison dans nos assiettes ? Après le documentaire coup de poing de Marie-Monique Robin sur l’industrie alimentaire, les pesticides refont parler d‘eux. Du 20 au 30 mars, c’est la semaine pour les alternatives aux pesticides qui prend place un peu partout en France, en Europe et en Afrique. La contre-attaque internationale s’organise, et pour cause, les pesticides sont responsables d’une partie de l’augmentation des maladies chroniques. Selon l’Institut national de veille sanitaire (INVS), les Français ont plus de pesticides dans le sang que nos voisins allemands ou américains. Bref, il y aurait quelque chose de pourri dans le monde agricole et agroalimentaire. Enfin, en cette journée internationale de l’eau, mêlez-vous de ce qui vous regarde avec le documentaire à charge Water Makes Money. Il n’est pas trop tard pour dénoncer le rapport mercantile d’un bien public inscrit au patrimoine commun de la Nation : l’eau. 

 

 

Pulvérisateur agricole de matières chimiques

 

 

10 jours sans pesticide : citoyens, usagers des potagers urbains, agriculteurs exploitants, fous de jardinage et fans du groupe des Pestes Acides, saurez-vous relever le challenge ?


Le défi est de taille. Chaque année, 65 000 tonnes de pesticides sont utilisées en France ; le 4e plus mauvais élève des pays européens au sujet de la consommation de produits phytosanitaires. Car cela vous a peut-être échappé, mais la France reste toujours un grand pays agricole. Ceci explique peut-être cela : 90 % de ces substances chimiques proviennent du monde agricole. Le bio ? Voilà une des alternatives pour un monde sans pesticide. Si le nombre de producteurs de bio a doublé depuis 2008 (Agence bio), la France n’en demeure pas moins très friande de ces petites substances chimiques pour son agriculture.

 

Un poison nommé pesticide


Moins d’engrais, moins de pesticides, moins d’organismes génétiquement modifiés, voici l’autre voie « durable » à explorer d’urgence : le modèle de production intégrée. Autrement dit, l’art et la manière de combattre limaces, pucerons, vers et autres parasites en utilisant des prédateurs naturels (larves de coccinelle et de cochenille, nématodes) ; sans oublier bien sûr de privilégier la rotation des cultures, le compostage, le sarclage mécanique ou encore le trop méconnu purin d’ortie pour préserver la diversité des sols.  

 

Avis aux amateurs : quoi de mieux qu’une compétition pour promouvoir l’agriculture biologique dans nos assiettes ? C’est à s’y méprendre, je vous l’accorde, mais la Beefriendly competition n’est pas le dernier concept de télé-réalité à la mode. Qui de la l’Allemagne, l’Angleterre, la Belgique, la Macédoine, la Hongrie, l’Italie ou la France remportera le concours du meilleur agriculteur biologique 2011 ? Verdict le 23 mars au Parlement européen.

 

Un poison nommé pesticide

 
Dans la série « Autre concours inédit », qui de la France, de l’Allemagne ou des Etats-Unis possède le plus grand nombre de pesticides dans le sang ? A ce petit jeu très nocif pour la santé, rappelons-le, ce sont les Français qui remportent la palme selon l’étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS).


Il n’est donc jamais trop tard pour dire oui aux alternatives des pesticides. Car la contamination par les pesticides se retrouve aussi bien dans l’air que l’on respire, dans l’eau que l’on boit, dans les légumes ou les fruits traités que l’on mange. Une contamination qui risque fort de se mondialiser avec l’internationalisation Nord-Sud des produits, des services et des hommes.


Pour vous donner un avant-goût de l’enquête réalisée dans le cadre de l’Etude nationale nutrition santé (ENNS ), voici quelques-unes des substances chimiques qui sont particulièrement visées : le plomb, l’arsenic organique, le mercure, le cadmium. Si ces derniers restent stables après prélèvement d’échantillons de sang, de cheveux ou d’urine sur un échantillon de la population, on ne peut pas en dire autant du niveau des pesticides : 3 fois plus élevé comparés à l’échantillon allemand ou américain. Pire, le niveau de PCB (polychlorobiphényles) retrouvé dans le sang est 4 à 5 fois plus important par rapport à la population américaine. Alors pour reprendre le célèbre coup de gueule et best-seller de Stéphane Hessel : indignez-vous camarades ! 

 

La personnalité de la semaine : André Cicolella, toxicologue


Le saviez-vous ? Il n’y a pas que la consommation d’alcool et de tabac qui multiplient le risque des maladies chroniques (maladies respiratoires et cardiovasculaires, diabète, etc.). Pour André Cicolella qui signe la rubrique « personnalité de la semaine », il y aussi les pesticides et la toxicité de certains édulcorants, additifs ou conservateurs (bisphénol A, aspartame) ; responsables, selon lui, de l’arrivée de nouveaux cas de cancers et des maladies cardiovasculaires qui ont progressé quatre fois plus vite que le changement démographique. La lutte contre les substances chimiques, c’est « Le » défi de nos politiques de santé publique.



Enfin en cette journée mondiale de l’eau, l’écogeste se traduit comme un hommage à une ressource rare, trop souvent gaspillée et pourtant vitale : allez donc voir le documentaire Water Makes Money.


A ne manquez sous aucun prétexte, la diffusion sur Arte ce mardi 22 mars 2011 de l'enquête à charge de Leslie Franke et Herdolor Lorenze sur la privatisation de l’eau et ses conséquences. Gaspillage, hausse du prix, dégradation de la qualité et de la maintenance des réseaux de distribution d’eau, vous saurez tout du rapport mercantile de ce bien public opéré par le monde des multinationales. 

 

Photo : iStockphoto


  • Retrouvez le groupe de musique décalé des Pestes Acides sur Durable.com  

 

Publié par Christophe Baudouin
le mardi 22 Mars 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
samedi 26 Mars 2011 à 11:38 Par le mataf
 

C'est fou comme les Français sont conscient de cette réalité mortelle .
Pesticide = empoisonnement de l'eau naturelle (ruisseaux,rivières ,lacs, étangs, barrages ,fleuves ,mers et océans pour finir eau de sources ,de nappes ;fossiles ,minérales et celle du robinet)sols et espaces naturels, la nourriture etc..!plus la mort des bourdons (principal pollinisateur) papillons etc ...!
Vous semblez êtres indifférents tant pis pour vous, vous le méritez, mais ce qui me gène ,c'est d'en crever avec vous

mardi 22 Mars 2011 à 15:42 Par le mataf
 

10 jours sans oui 365 jours oui c'est possible . La nature nous le permet si peu que l'ont veuille bien la laisser opérer seule.Je ne suis pas un (écololo bobo anti-tout).je cultive depuis quelques décennies un potager suivis d'un verger et j'ai de tout temps utilisé des moyens naturels pour lutter contre les insectes et autres prédateurs .Entre nous je recherche des volontaires pour compter les papillons et les bourdons dans le département de la Vendée .
Pour connaître ces moyens il y a des livres et des sites internet bien documentés.
Toute cette chimie inutile mais rentable pour certains labos sont un poisons violent pour la faune et flore du milieux aquatique et pour l'humain.
N'oublier pas que tous ces produits vaporisé sur les cultures agricoles ,maraîchères et chez les jardiniers amateurs plus tous ces produits ménagers y compris ceux largement utilisés dans vos toilettes ,hé bien vous les buvez, même les eaux" dites de sources" laissez moi rire ne sont pas épargnées par cette pollution.Je passe sur les autres pollutions chimiques ,hydrocarbures ,médicaments ,l'industrie , les réseaux routiers etc...!
Pour le gaspillage c'est catastrophique ,réseaux mal entretenus (fuites innombrables, stations et barrages idem arrosage agricole ,ils arrosent puis ils drainent ,labourage dans le sens de la pente ,stations de lavage voitures ,douches sur les plages ,pelouses et massifs urbains ,l'industrie centrales nucléaires etc ...
L'eau est un bien universel et ne doit en aucun cas être gérée par des sociétés privées qui prennent les consommateurs en otages .
Il nous faut des politiques honnêtes et très courageux pour faire barrage à tous ces voyous mafieux pour que cette ressource vitale et rare soit naturelle et à la disposition de tous les humains

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !