SE DÉPLACER SANS POLLUER

 

Saviez-vous qu’en 2011, 37 millions de véhicules circulaient en France? C’est autant qui contribue à la dégradation de notre chère planète. Si vous êtes sensible à la préservation de la Terre, il vous suffit de modifier vos habitudes de déplacement pour contribuer à la protection de notre environnement. Nous verrons donc que beaucoup de moyen simple sont mis à votre disposition afin de se déplacer en limitant l’émission de CO2 (dioxyde de carbone).

La mobilité durable en ville

C’est bien évidement en ville que la pollution est la plus présente. Pour les urbains, différents moyens de transport sont mis à votre disposition. En effet, vous pouvez utiliser les transports en commun notamment le métro ou le RER si votre ville en dispose. Vous diminuerez ainsi l’émission de gaz à effet de serre et de gaz polluant. Les mentalités changent depuis quelques années et aujourd’hui on dénombre environ 45 personnes par seconde qui utilisent le métro soit plus d’un milliard par an à Paris et en Ile de France!
Sachez que chaque personne qui utilise ce moyen de transport émet trois fois moins de CO2 qu’une personne qui choisira de prendre sa voiture. Voilà un bon moyen de contribuer au développement durable. Il en est de même pour les bus, pour les villes qui ne proposent pas le métro. En effet, des réglementations concernant la pollution des bus et des poids - lourds ont été revu lors de la commission européenne de 2012. Ces derniers doivent émettre moins d’oxydes d’azote (à hauteur de -80%), que les anciens modèles. Vous trouvez également dans certaines villes, des bus électriques pour les courts trajets. Le vélo, peut également être un moyen de contribuer au développement durable. Les villes sont dorénavant équipées de piste cyclable. Vous trouverez même des locations de vélo. Tout est fait pour améliorer la sécurité des cyclistes et de ce fait, inciter les urbains à choisir ce mode déplacement. De plus, les grandes agglomérations augmentent les stationnements payants ou limitent les places dans le but de de développer davantage les déplacements écolo.

La mobilité durable à la campagne

Pour les amoureux de la campagne, on trouve également des moyens de contribuer au développement durable. En milieu rural, nous observons un phénomène de «ruralisation» notamment dû au fait que l’immobilier devient onéreux en ville. De ce fait, on constate un début de concentration de la population dans les villages proches des grandes agglomérations.
Pour cela, des sites Internet proposent le co-voiturage. Il suffit de s’y inscrire et de trouver les personnes qui désirent effectuer le même trajet que vous. Ainsi, vous n’utiliserez qu’une voiture pour deux ou plus et limiterez les émissions de CO2. Si votre lieu de travail est proche de votre habitation, le vélo est là aussi, un excellent moyen de participer au développement durable. Bien sûr on ne trouvera ni tramway, ni métro, mais des modèles de véhicule de type hybride qui sont désormais disponible sur le marché. Comment ça fonctionne? C’est très simple, Ce véhicule utilise deux types d’énergie, dont l’un est l'électrique. En général, le moteur électrique prend la main en agglomération et le moteur à essence prend le relais au-delà de 50 km/heure. De plus, un générateur recharge la batterie ce qui permet d’économiser de l'énergie. Selon les marques vous pouvez réduire jusqu’à 30% l’émission de CO2. Cela peut être un bon compromis pour les personnes qui ne peuvent pas contribuer au développement durable via les transports en commun.

Pour faire le bon choix, voici un récapitulatif des différents moyens mis à votre disposition avec leurs avantages et leurs inconvénients.

 

Quelque soit l’endroit où vous habitez, vous trouverez forcement le moyen de transport qui contribuera à la préservation de notre planète.

Publié par Rédaction Durable
le jeudi 30 Mai 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
samedi 18 Octobre 2014 à 15:56 Par lol
 

et plus de photo pour montre au gens que c'est pas bien

samedi 18 Octobre 2014 à 15:54 Par lol
 

oui

mercredi 26 Juin 2013 à 21:20 Par glisselec
 

N'oubliez pas la mobilité électrique sur l'eau ! La propulsion électrique est non seulement plus propre et plus économique à l'usage, mais elle est l'occasion de repenser la navigation et de démocratiser la plaisance en la rendant beaucoup plus accessible. Voir notamment le projet b@tolib sur www.glisselec.com et n'héstiez pas non plus à "liker" la page FB correspondante.

jeudi 30 Mai 2013 à 14:33 Par ecoaddict
 

Excellent article ! Si tu le monde est conscient et prêt à faire un peu d'effort, on aurait meilleur résultat sur l'environnement dans 15 ans !
Ceci dit que je suis d'accord sur l'idée que ce n'est pas pratique de faire du co-voiturage à la campagne quand il s'agit d'un moyen de transport pour toute activité d'une famille...

jeudi 30 Mai 2013 à 14:33 Par ecoaddict
 

Excellent article ! Si tu le monde est conscient et prêt à faire un peu d'effort, on aurait meilleur résultat sur l'environnement dans 15 ans !
Ceci dit que je suis d'accord sur l'idée que ce n'est pas pratique de faire du co-voiturage à la campagne quand il s'agit d'un moyen de transport pour toute activité d'une famille...

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !