Renault : une usine verte à Tanger au Maroc

 

 

Renault : une usine verte à Tanger au Maroc Renault a décidé d’installer une usine écologique au Maroc. Le constructeur automobile français a beaucoup communiqué sur l’aspect écologique. La marque au losange a même promis « zéro carbone et zéro rejet industriel ». Le Maroc est devenu le pays où la question environnementale est importante. En avril dernier, trois accords environnementaux ont été signés entre la France et le Maroc.

 

 

                                        

 


(Crédits : Youtube)  

 


 

  • Une usine écolo à Tanger pour 2012

 

 

L'usine Renault Tanger, commencera son activité début 2012. Un site industriel à zéro carbone et zéro rejet liquide industriel, ont annoncé les promoteurs de ce projet lors d'une conférence de presse. Selon le constructeur, Tanger offrirait des capacités de production performantes pour développer sa nouvelle gamme Entry.

 

 

  • Un projet en partenariat avec Veolia

 

 

Le projet a vu le jour à l’aide d’un partenariat entre le constructeur automobile et Veolia Environnement. Ce nouveau site aura pour objectif de réduire les impacts sur l'environnement. Renault souhaiterait réduire de 98% l’émission de CO2 , ce qui représente environ 135 000 tonnes de CO2 évitées par an.  Renault a assuré qu’il n’y aurait aucun rejet d’eaux usées dans la nature, et que les prélèvements d’eau seraient réduits de 70 %, soit l’équivalent de 175 piscines olympiques économisées par an.

 

 

  • « L’environnement constitue une préoccupation pour Renault depuis des années »

 

 

M. Jacques Chauvet, leader de la région Euromed au Groupe Renault, a souligné que « l'usine Renault Tanger sera un site propre de l'émission du carbone et des déchets liquid es », et a ajouté que l'environnement constitue « une préoccupation pour Renault depuis des années » (AFP).

 

 

  • Qu’en pense le ministre de l’Industrie marocain ?

 

 

« Ce projet, de « zéro carbone et zéro rejet liquide industriel », est une première au monde dans le domaine de l'industrie automobile en particulier », a déclaré M. Ahmed Reda Chami, ministre de l’Industrie du Commerce et des Nouvelles technologies (AFP). « Ce projet qui permettra de créer quelque 6 000 emplois directs et 30 000 emplois indirects, concilie  développement économique,  protection de l'environnement et  développement durable », a ajouté M. Chami.


Publié par Sitan KOITA
le vendredi 25 Juin 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
dimanche 6 Mai 2012 à 16:09 Par abdo_pc@live.com
 

formidable . fantastique

dimanche 6 Mai 2012 à 16:09 Par abdo
 

formidable waw

dimanche 6 Mai 2012 à 16:08 Par abdo
 

waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !