Rachida Dati s’emmêle les pinceaux sur l’objectif de Copenhague

 

 

Selon Rachida Dati, ancien Garde des Sceaux, la priorité de Copenhague est de "diminuer de 2 degrés" la température de la terre. Objectif ambitieux, mais très loin des débats actuels. A Copenhague, il sera question de limiter l’augmentation de la température de la Terre à 2 degrés maximum d’ici à 2050, pas de la faire baisser. La déclaration erronée de Rachida Dati, députée européenne, démontre combien la question du réchauffement climatique est complexe lorsque l’on n’est pas spécialiste du sujet.

 

                                

 

Rachida Dati intervenait en qualité de grand témoin vendredi 27 novembre à l’occasion des Ateliers de la Terre à Deauville. A la suite de son intervention devant les participants à la Global Conference de Deauville, Madame Dati a répondu aux questions de la presse sur le rôle du Parlement européen dans les négociations climatiques et la conférence de Copenhague.

 

"S’il y avait une mesure très importante à prendre en priorité dans le cadre du sommet de Copenhague, ce serait laquelle ?" interroge un journaliste. Réponse de Madame Dati : " l’objectif est de faire diminuer de 2 degrés la température au niveau du monde ".

 

Problème : l’objectif des 2 degrés ne concerne en réalité qu’une limite à ne pas dépasser. Les experts scientifiques estiment en effet qu’une augmentation de 2 degrés de la température actuelle de la planète aurait des conséquences irréversibles sur le climat. Selon leurs calculs et en l’état actuel des émissions de gaz à effet de serre, ce seuil serait largement atteint et même dépassé en 2050. A Copenhague, il ne sera donc pas question de baisser cette température de 2 degrés mais bien de limiter son augmentation à maximum 2 degrés.

 

  • Lapsus ou méconnaissance du sujet ?

 

En septembre dernier déjà, Nicolas Sarkozy en direct sur France 2 et TF1 mélangeait réchauffement climatique et trou dans la couche d’ozone. Les dernières déclarations de Rachida Dati montre une nouvelle fois la difficulté de s’exprimer sur un sujet essentiellement scientifique mais crucial en matière de politique environnementale. Cette erreur pose également la question de la légitimité des élus à s’exprimer sur un sujet dont ils ne sont pas experts.

 

Il reste quelques jours avant l’ouverture de la conférence de Copenhague. L’heure est au vert. Greenwashing, déclarations, effets d’annonce, et prises de positions se multiplient. Espérons que les délégations françaises et européennes se présenteront mieux armées pour entamer les négociations sur le climat. Il en va de leur crédibilité.

 

Publié par Delphine Rigaud
le mercredi 2 Décembre 2009

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
mardi 20 Mars 2012 à 15:59 Par salve
 

Mars 2012

Retour de Mme DATI sur le devant de la scène malgré sa fâcherie avec le sieur SARKOZY, et que son premier ministre M. FILLON s'emploie activement à trouver une issue politique en piétinant les plates bandes de sa camarade Rachida...

Voilà donc l'intérêt principal de ces grands défenseurs de la civilisation humaine : conserver les rennes du pouvoir à leur strict profit !

Iront-ils aussi défendre la position des BP, TOTAL, toute la cohorte qui veut œuvrer pour le bien commun, en croyant que la croissance est une nécessité existentielle sans laquelle la terre s'arrêterait de tourner ?

Bah ! Qu'ils continuent de si bien œuvrer... De toute façon, la terre continuera bien de tourner, et qu'importe ce qu'il en adviendra. Ce n'est certes pas des Sarkozy, Dati, Poutine et el Assad qui la feront tourner autrement !

mercredi 8 Septembre 2010 à 11:16 Par Maison
 

Très marrant !

dimanche 3 Janvier 2010 à 15:45 Par xavier poirot
 

Je lis que l'Allemagne et l'Autriche sont en avance dans le domaine écolo !!! mais en ce moment l'Allemagne construit une super centrale au charbon , pollution garantie !! plus une armada de grosses voitures polluantes !! Alors, ce n'est pas tout d'avoir trente six poubelles de toutes les couleurs chez soi ! cela ne règle pas tout !!

dimanche 3 Janvier 2010 à 15:38 Par xavier poirot
 

La réalité c'est que Dati, imbue d'elle même, comme d'habitude, parle sans savoir de quoi elle parle ! elle ne connait pas ses dossiers ! alors les dossiers des autres !!! d'ailleurs les politiques qui parlent science se plantent facilement !! en politique on peut raconter n'importe quoi ! mais pas dans les domaines scientifiques !!

vendredi 11 Décembre 2009 à 22:37 Par stieeph
 

Il ne s'agit pas detre expert du sujet pour en parler!
Mais il faut se rendre a l'evidence: nos dirigeants se FOUTENT absolument des problemes climatiques, et resultat:ils ne sont pas au courant du sujet. Il ne faut pas vouloir minimiser ce desinteresement qui est cynique et scandaleux en disant qu il faut etre expert du sujet pour eviter de dire des inepties. Non, cest faux, il suffisait simplement de si'interesser un minimum au sujet.
Si cest apres avoir assiste aux Ateliers de la terre de Deauville, que Mme Rachida Dati a pu dire ca, alors il en va de ses capacites intellectuelles....

lundi 7 Décembre 2009 à 18:18 Par Pit'
 

Otez-moi d'un doute, elle est experte en quelque chose, Rachida Dati ?

vendredi 4 Décembre 2009 à 08:52 Par VaalzDeVienne
 

C'est une constante chez Rachida Dati : elle ne connaît jamais ses dossiers. Il faut dire qu'entre potasser et courir les boutiques de luxe, il faut choisir !

jeudi 3 Décembre 2009 à 17:51 Par arlet
 

Décidément ,R. Dati a beaucoup de lacunes dans de nombreux domaines ...
Peut-être ne devrait-elle pas autant pavoiser devant les medias et se contenter d'intervenir sur les seuls sujets
qu'elle connaît .

jeudi 3 Décembre 2009 à 15:54 Par kadore
 

elle à toujours été d'une nullité impréssionante !
il n'y à que belle robes le paraitre , qui l'interesse .je me souviens quand Cécilia avait dit lors de leur voyage bling bling << elle est de la raçe des seigneurs > je n'ai jamais compris de quel seigneurs elle parlez ?? la-men-ta-ble

jeudi 3 Décembre 2009 à 15:22 Par crudeoil
 

Que comprend cette dame dans ce domaine. C'est drole ils sont tous devenus écologistes.
Cela fait des décénies que l'Allemagne, l'Autriche et les pays scandinaves se battent contre la pollution et prennent toutes les précautions pour protéger la nature.
Aujourd'hui Mss Sarkozy et Borloo et la droite francaise se présentent comme les grands experts dans la matière et veulent nous apprendre ce que nous avons enseignés.
C'est rigolo....

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !