Qui trop embrasse mal étreint ? Pas sûr !

 

La Mahatma indienne Mata Amritanandamayi, surnommée Amma par ses fidèles, veut faire don de son attention et de ses désormais célèbres câlins à 20 000 curieux ou convaincus, venus spécialement des quatre coins de la France à Pontoise dans le Val d’Oise pour la voir lors de son escale dans l’Hexagone du 23 au 25 octobre.

 

 

Vous ne connaissez pas encore Amma ? Pour la petite histoire, Mata Amritanandamayi est née en 1953 dans une famille modeste de pêcheurs du Kerala, une région de la pointe Sud de l’Inde. Elle aurait fait preuve dès le plus jeune âge d’une sensibilité spirituelle très marquée et d’extases qui lui attirent l’incompréhension des villageois et même de sa famille. Contrainte de quitter le foyer familial, elle survit malgré tout et s’impose l’ascèse la plus austère, jusqu’à, dit-elle, « baigner dans la lumière multicolore du divin » et en percevoir tous les aspects. Après cette expérience unique, Amma décide de partager son amour du divin.

 

Récemment nommée doctorante honoraire de l’Université de New York et consultante des Nations Unies, elle court le monde pour distribuer étreintes maternelles et embrassades, lors de ce qu’on appelle en sanscrit le darshan, moment de communion avec un représentant du divin. Depuis le début de sa vie, elle aurait ainsi cajolé des millions de personnes pour témoigner de ce qu’elle décrit comme sa religion et « le remède à toutes les plaies du monde », l’amour de l’autre et du divin.

 

Un discours intelligible et universel, qui provoque une ferveur digne d’une rock-star et touche des foules de plus en plus nombreuses à chacune de ses venues : chacun se déchausse à l’entrée de la halle, prend un ticket (gratuitement bien sûr) et attend pendant des heures de pouvoir partager quelques instants privilégiés avec Amma. Une quête spirituelle que ceux qui le souhaitent peuvent poursuivre dans les ashrams de son organisation « Embracing the world ». En France, Amma possède ainsi un centre de prière près de Chartres.

 

Mais Amma, c’est aussi un ensemble d’œuvres de charité en Inde, notamment, où elle a créé des écoles, des dispensaires, des logements. Mais aussi dans le monde entier, où ses bénévoles interviennent tant ponctuellement (tremblement de terre en Haïti, tsunami au Japon) que sur le plus long terme. Le tout est financé par les dons des fidèles et le produit de la boutique de l’association.

 

Certes, il y a cette citation dans un rapport de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires en 2003, dénonçant « le prétendu pouvoir d'Amma de guérir la lèpre ou le cancer d'un baiser». Mais le soupçon est rapidement levé faute d’éléments suffisants, et la mention supprimée du rapport avec le commentaire suivant : "C’est une erreur. On n’avait pas assez d’éléments pour affirmer cela. Amma n’a jamais dit cela. Nous sommes dans une approche mystico-religieuse, mais le mouvement ne refuse pas les soins. Ce n’est pas un mouvement à dérive sectaire."

 

Amma est présente à Paris du 23 au 25 octobre, et sera à Toulon du 31 octobre au 2 novembre.

 

Publié par Maxime
le lundi 24 Octobre 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
mercredi 2 Novembre 2011 à 18:40 Par veronikk
 

Attention à ce que tu dis , grand guru Georges Fenech !

mercredi 2 Novembre 2011 à 10:23 Par mer noire
 

« le prétendu pouvoir » : "C’est une erreur. Amma n’a jamais dit cela. " Très vague tout cela, c'est un peu houleux de vouloir embêter les personnes qui font du bien.
De quoi décourager les personnes qui veulent aider leur semblables.

mardi 25 Octobre 2011 à 08:55 Par le mataf
 

STOP ! bande de gogos .

lundi 24 Octobre 2011 à 19:24 Par Marie
 

Pour une fois que la Miviludes évite le ridicule... ça se fête ! Si elle pouvait, de la même façon, retrouver ses esprits et revenir sur les énormités qu'elle dégurgite dans ses rapports, la vie sociale reprendrait une allure normale et respectueuse, comme il se doit dans un pays démocratique.

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !