Primaire EELV : Joly - Hulot, deuxième round

 

 

Primaire Europe Ecologie-Les Verts (EELV), acte II. Le face-à-face Eva Joly Nicolas Hulot aura bien lieu. Qui de l’ancienne magistrate ou de l’ex-animateur d’Ushuaïa représentera le parti pour les présidentielles de 2012 ? Les pronostics sont lancés. Les coopérateurs et les adhérents d’EELV sont appelés une nouvelle fois à se prononcer pour élire leur candidat. Julie Gallande, nouvelle et toute jeune adhérente au mouvement, nous livre son témoignage sur sa première participation à une primaire. 

 

Primaire Europe Ecologie-Les Verts


Quatre candidats, trois débats, 10 euros l’inscription et 32 896 inscrits. Le premier tour de scrutin de la primaire d’EELV a enregistré une forte participation : 77, 33 %. Mais pas de majorité absolue. Eva Joly était à deux doigts de remporter une victoire écrasante. A seulement 63 votes de l’investiture. Dommage pour les partisans de l’ « écologie de combat », et tant mieux pour les fidèles de l’ « écologie heureuse ». Il y aura donc un second tour. Ainsi veut le système électoral majoritaire. Mais les jeux semblent déjà faits !

 

49,75 % de voix pour l’ancienne magistrate contre 40, 22 % pour celui qui fut animateur d’Ushuaïa. Le candidat Hulot, crédité d’un « potentiel médiatique » et rassembleur, était pourtant le favori des pronostics. Mais c’est l’eurodéputée Eva Joly qui crée la surprise. Car elle fait la course en tête avec près de 10 points d’avance sur son rival. Un écart de voix qui pourrait bien dessiner l’issue du deuxième tour de scrutin. Le discours de la « moralité publique » affiché par l’ancienne juge d’instruction a, semble-t-il, fait mouche dans le cœur des militants-sympathisants. Verdict du deuxième round le 12 juillet. 

 

Primaire EELV, témoignage de Julie Gallande, nouvelle adhérente

 

Julie Gallande, 24 ans, nouvelle adhérente d’EELV, a suivi les débats parisiens de la Bellevilloise. Salle bondée, c’est sur grand écran qu’elle a participé à la primaire ouverte. « Il y avait beaucoup de monde donc je me suis retrouvée dans la salle du bas. Je pensais que l'ambiance allait en pâtir, mais non, c'était plutôt chaleureux. J'ai eu l'impression que chacun applaudissait lorsqu'une idée intéressante était présentée, peu importe par qui. Comme l'a dit un des candidats, les programmes étant assez identiques, c'est vraiment sur la forme que réagissaient les gens. Le côté " show " était plutôt amusant. »

 

Bellevilloise, bataille de militants ? « (…) En fait, il n'y avait pas de "partisans" à proprement parler, mais pas mal de gens qui applaudissaient, indépendamment de la personne qui parlait. Le côté chaleureux tenait au fait d'être dans un sous-sol, serrés sur des chaises de camping à regarder des écrans. Contrairement au dernier meeting (Paris, La Générale) où je me suis rendue, je n'ai pas trouvé de "clans" ; peut-être parce que le sous-sol concentrait tous les retardataires. » 

 

Une phrase qui vous a marquée ? « De la part des candidats, je retiens le "Je serai le président des Sans Papiers" de Nicolas Hulot ; tout comme le récit d’Eva Joly sur le Sénégal et le fait que les problèmes économiques, écologiques et les enjeux géopolitiques de migration sont liés. »

 

  • La personnalité de la semaine : Marine Tondelier

 

Au fait, à quoi sert vraiment la primaire ? Question posée à Marine Tondelier, adhérente d’Europe Ecologie-Les Verts, qui signe la rubrique « personnalité de la semaine ». « (…) La primaire a permis de porter le poids d’une candidature à la présidentielle, d’affiner les idées des candidats, de parler d’écologie et pas uniquement de nucléaire, de fédérer une communauté et rassembler des gens qui ne sont pas des militants de la première heure. Et puis il y a eu de l’émulation et de la passion dans ces débats, ce qui n’est pas pour déplaire aux militants. »

 

  • L’écogeste cette semaine : l’appel de Fukushima

 

Stop au nucléaire. A s’y méprendre, l’écogeste n’est pas signé de Stéphane Lhomme, candidat antinucléaire à la primaire « verte ». C’est la société civile japonaise qui est à l’initiative. 

 

EELV ne pouvait pas passer à côté de l’appel des associations japonaises. « Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça ! ». Europe Ecologie-Les Verts relaie une pétition mondiale en réponse à la catastrophe nucléaire de Fukushima. Les Alternatifs, Les Amis de la Terre, la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE), France Libertés, Italia dei Valori, la Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), l’appel de Fukushima a déjà rassemblé une pléiade d’acteurs du monde associatif, politique, militants anti-nucléaires, etc. Alors si vous aussi vous êtes du sursaut civique général, la pétition en ligne est ici. A bon entendeur… 

 

Photo : Flickr - N4than!el


Un petit retour sur la candidature de Nicolas Hulot, ça vous tente ? Retrouvez notre article L'aventurier Hulot à la conquête de l'Elysée.  

Publié par Christophe Baudouin
le mardi 5 Juillet 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 15 Aout 2011 à 15:13 Par L'escargot qui s'en tape le coquillard !
 

Mme Joly, mais dites-moi, ne serait-ce pas amusant de lancer des trucs genre : "si j'étais élue, fini le défilé du 14/07..". Moi, ça m'a fait mourir de rire vu la polémique qui s'en est suivie. Trop drôle! Comme Chirac et Hollande en Corrèze : qué bougres tous les deux ! Vous me faîtes rire avec vos petites phrases, vous, les politiciens. Merci.

lundi 15 Aout 2011 à 10:47 Par L'escargot qui s'en tape le coquillard !
 

Mr Hulot, je me pose une question : comment faîtes-vous pour nous faire découvrir les beautés de la Nature depuis le ciel tout en étant écologiste ? Croyez-vous vraiment que la réponse à cette question est un bon argument électoral ?

mardi 12 Juillet 2011 à 14:02 Par aurore
 

Si j'ai bien compris, il n'y a eu ni suspense dans l'entre-deux-tours, ni campagne, avec la défaite connue par tous et notamment par le premiier intéressé, le candidat hulot. Mon petit doigt me dit que les écologistes ne vont pas réunir grand nombre à la présidentielle

mercredi 6 Juillet 2011 à 09:29 Par Georges41
 

J'avoue ne pas avoir biien compris l'histoire du vote électronique chez Europe ecologie. C'est pour éviter l'abattage de milliers d'arbres pour confectionner les bulletins de vote et les professions de foi ou c'est juste pour faire comme tout le monde ? Bizarre, historiquement les Verts ont toujours été contre

mardi 5 Juillet 2011 à 18:34 Par Lumiere
 

Moi je trouve que c'est plutôt le comportement de Stéphane Lhomme qui laisse à désirer. Une candidature anti-Hulot en " parlant d'un problème Hulot qui vient de la planète TF1 " c'est un peu facile et peu constructif. OK, il est en phase avec la ligne politique d'Europe Ecologie, sortir du nucléaire. Mais perso, Lhomme c'est pas du joly, joly tout ça!!!

mardi 5 Juillet 2011 à 10:38 Par storytelling
 

Pour une " société nouvelle ", " écologie de combat ", " écologie heureuse ", en exclu, voici la transformation d'Europe Ecologie au marketing politique !

mardi 5 Juillet 2011 à 09:18 Par polis
 

Ce qui est chiant avec la probable investiture de E. Joly, c'est que les écolos risquent de rester aux ras des paquerettes, allez 1 p'tit 2 % des suffrages aux présidentielles ? Avec Hulot, y avait moyen de viser large (électeurs du Centre, PS, UMP

mardi 5 Juillet 2011 à 09:05 Par Lumiere
 

C'est vrai avec 10 pts d'avance sur un Hulot qui doit encore faire ses preuves pour les militants d'EELV, les carottes ont l'air cuites. C'est quand même dommage, j'aurais bien voulu entendre Hulot sur le terme de " société nouvelle" qui ressemble étrangement au projet de la " Nouvelle société " en 1969 d'un certain Chaban-Delmas. Ecolo-convaincu-gaulliste l'ami Hulot ?

mardi 5 Juillet 2011 à 00:54 Par pyrole
 

J.ai honte du comportement d eva jolyj lors de ces primaires...ne vous meprenez pas hulot est le seul defenseur de notre environement alors votons votonsh

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !