Parking Day investit la rue pour une ville verte

 

 

Parking Day pousse les bottes de foin sur le bitume les 16, 17 et 18 septembre. Le temps d’un week-end, Parking Day traverse le Pacifique pour une expérimentation citoyenne : payer une place de parking pour la transformer en un espace végétalisé et en lieu de convivialité. A l’ombre d’un platane, pique-niques festifs et cafés-débats s’organisent pour une meilleure cohabitation du citadin dans la jungle urbaine.

 

Jardin éphémère de Babylone

 

Parti de San Francisco (2005), Parking Day arrive doucement mais sûrement en France à en croire Dédale, le relais associatif de la manifestation. Payer sa place de parking pour occuper l’espace d’une autre manière, prendre l’apéro, jouer au poker, débattre de la place de la voiture en centre-ville et des mobilités douces. Bref, la convivialité, l’échange et la création artistique en réaction aux nuisances de la circulation automobile. Louer l’espace public le temps d’un week-end, une expérience assez folle à vrai dire qui réjouit le quidam de Nancy, Lille, Montpellier, Paris, Nantes, Marseille, Rennes. 

 

Parking Day, ce n’est pas la guerre déclarée aux automobilistes. Plutôt un militantisme joyeux, ouvert au débat et à la rencontre sur le bitume. Un peu de terre, de verdure, quelques bottes de foin, muni de votre ticket de stationnement et armé d’une bonne dose de créativité, c’est bon, vous êtes paré pour le Parking Day. N’en déplaise à certains gardiens du temple, l’écologie ça peut être convivial et fédérateur. Surtout quand la place de parking se transforme en street badminton ou en potager imaginaire. 

 

Parking Day, Stéphane Cagnot y croit dur comme fer


Stéphane Cagnot, directeur de l’association Dédale qui coordonne le Parking Day en France.
« C’était un galop d’essai en 2010 avec de bonnes surprises à la clé puisque Paris avait dépassé San Francisco en nombre de créations de parks. Cette année, y a un vrai engouement avec 170 parks créés au niveau national et déjà 90 pour Paris à dix jours de la journée mondiale Parking Day. La réussite tient pour beaucoup à la connexion des réseaux militants et associatifs (WWF, Alter éco) avec une démarche artistique et événementielle grand public. »  

 

Parking Day en quelques mots ? « C’est un événement citoyen et festif qui soulève beaucoup de questions autour de la place de la voiture et du végétal en ville, mais c’est aussi une certaine idée
du bonheur en milieu urbain. C’est un laboratoire d’idées sur les nouveaux usages urbains
( guérilla gardening ) et la réappropriation de l’espace urbain. A ma grande surprise, il n’ y a pas eu d’incident avec les automobilistes sur les places de stationnement occupées. Tout simplement parce qu’on n’est pas là pour bloquer la rue. Parking Day ce n’est pas une opération coup de poing.
» 

 

La personnalité de la semaine : Nicolas Sawicki, 28 ans, un quidam du Parking Day


Si tu devais créer ton park… « ce serait un jardin éphémère, une sorte de potager avec un bac à compost pour recycler les déchets organiques. (…) Parking Day pour moi, c’est une manière sympa de s’amuser sur le bitume, de rencontrer des artistes, des paysagistes, des inconnus aussi et d’échanger sur les mobilités douces parfois en musique ou autour d’un apéro. On a tous besoin d’utopie concrète pour avancer ensemble et remettre du vert dans la ville. » 

 

L’écogeste, l’éco-conduite pour les non convaincus du Parking Day


Pour les automobilistes réfractaires à l’idée d’occuper des places de stationnement pour imaginer la ville verte de demain, vous pourrez toujours vous rattraper avec l’ éco-conduite. Un mode de conduite
« caaalme », plus sûr et surtout moins gourmand en carburant. Mode d’emploi en quatre leçons : pas de frime au volant en poussant des accélérations ou des freinages inutiles pour tester son nouveau joujou 4 roues, anticiper le trafic et rouler zen, maintenir le plus possible un rythme de vitesse stable, éviter la clim et les pneus sous-gonflés. A la clé, vous gagnez 10 à 30 % d’économie de carburant. 

 

 


N'hésitez pas à liker la page Facebook de Durable, pour qu'on vous tienne au courant des prochains articles ! (Vous pouvez le faire depuis la home du site, en cliquant sur "follow us" en haut à droite)

 

Photo : Bruno Coutier / Jardins de Babylone


Vous avez dit mobilités douces ? Alors retrouvez notre dossier sur le réseau de bus TCL

 

Publié par Christophe Baudouin
le mardi 13 Septembre 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 19 Septembre 2011 à 20:41 Par Marie
 

Pas très originale comme info. C'est une belle initiative, mais franchement que ça fasse TOUT votre article, c'est dommage. Il s'est passé PLEIN d'autres choses dans la semaine qui méritaient que vous en fassiez l'analyse. Vous dites revue d'actu mais vous ne parlez que de ça. Et de l'éco-conduite pardon. Pas hyper original. Ressaisissez-vous mister durable !!!!

vendredi 16 Septembre 2011 à 11:40 Par scopic
 

Quelques photos de PARK(ing) DAY à nantes : http://blog.scopic.eu/

mercredi 14 Septembre 2011 à 19:21 Par le mataf
 

Comment éloigner les voitures des centres villes et de rendre certains quartiers aux piétons ,voila de bonnes idées mais il va falloir remettre ça souvent en oeuvre . Si ces actions sont isolées et pas reconnue par les municipalités j'ai bien peur que ce soit un coup d'épée dans l'eau.
L'écologie ne cherche pas à convaincre les intégristes du genre(avec ma bagnole dernier cri je ne pollue pas ,ce sont les autres).
De jours en jours elle gagne du terrain inéluctablement et elle fait peur aux iconoclastes esclaves du volant.
De la verdure ,de joyeuses terrasses ,de la musique , de petits marchés sympas bref de la vie dans ces villes ou l'humain a perdu sa place.
Si nous le voulons les futures voitures peu ou pas polluantes devront quand même céder la place aux piétons et transports en commun.
L'écologie n' est pas une farfelue dévouée à la solde des politiques et des fameux bobos bourgeonnant .

mardi 13 Septembre 2011 à 12:27 Par Georges41
 

N'importe quoi, c'est la preuve que l'écologie cherche toujours à convaincre et peine à élargir ses réseaux. Une fois de plus les associations et les militants de la 1è heure seront présent; mais franchement ça m'étonnerais que des automobilistes participent à cette journée

mardi 13 Septembre 2011 à 10:23 Par Lumiere
 

comme quoi Nicolas Hulot avait raison; l'écologie c'est fun!!! Sauf que prendre l'apéro ou jouer au baby foot entre deux voitures et au milieu des fumées de pots d'échappement; très peu pour moi. je préfère largement les terrasses du canal saint martin.

mardi 13 Septembre 2011 à 09:22 Par momo
 

bonne idée, mais en gros ça reste un happening et encore un de plus encore autour du DD; ça ne changera certainement pas la face du monde en quatre roues...

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !