Observez en temps réel les émissions de CO2 de la planète !

 



La planète respire, on s’en doutait. L’observer en temps réel ? Une performance rendue possible grâce au site Internet Breathing Earth. L’outil multimédia, imaginé par Dawid Bleja, simule la production mondiale des émissions de gaz à effet de serre. Interactif et pédagogique, le site permet de mieux réaliser ce que représentent ces émissions. Attention, c’est du sérieux. Breathing Earth utilise les données de la CIA et des Nations unies. 

 

 

planete

 

 

  • Le principe de Breathing Earth


Dawid Bleja, designer multimédia australien, est à l’origine d'un site de simulation des émissions de gaz à effet de serre. Sept continents représentés pour une estimation en temps réel et à l'échelle planétaire. Breathingearth.net met également en interaction des données démographiques. Ainsi, la carte des émissions de CO2 nous donne à voir les naissances et les morts par pays à l’aide de pictogrammes. Cet outil statistique n’a pas vocation à devenir un laboratoire de recherche. Pour mener à bien cette estimation mondiale, Dawid Bleja s’appuie sur les sources statistiques du " CIA World Factbook " et du " United Nations Statistics Division ".   

 

 

  • L’urgence climatique selon Breathing Earth


Sur une couleur rouge criarde accompagnée d'un fond sonore intriguant, le site de simulation Breathing Earth se veut alarmiste sur la question climatique. Impossible de ne pas voir les pictogrammes qui s’affichent toutes les secondes et faisant état du rapport mort/naissance par pays. D’un point de vue déontologique, on peut se poser la question de la juxtaposition des données démographiques avec celles de la quantité des émissions de CO2. Breathing Earth joue clairement la carte de la prise de conscience environnementale et moins celle de la recherche scientifique. En guise de piqûre de rappel, on apprend qu'un américain rejette quatre fois plus de CO2 qu'un chinois. En résumé, c'est une ressource ludique avec un effet culpabilisant assuré !

 

 

  • Exemple avec la Grande-Bretagne sur le grill de Breathing Earth


L’internaute place le curseur sur le pays ou le continent de son choix pour obtenir en temps réel les données. Au hasard, je m’arrête sur la Grande Bretagne et je reçois une estimation de la production de CO2 : 1 000 tonnes de CO2 dégagées toutes les 56,1 secondes sur l' île. D’autres estimations défilent sur la page avec en parallèle le chiffre des émissions de CO2 à l’échelle mondiale (5 307 400 tonnes). Le site breathingearth.net permet aussi de montrer la production des émissions de CO2 par habitant. Ainsi, 9,23 tonnes de CO2 sont dégagées chaque année par un britannique.

 

 

Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com


Publié par Christophe Baudouin
le lundi 22 Mars 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
mardi 23 Mars 2010 à 12:03 Par m b
 

Si j'avais eu envie de lire un roman j'en aurais acheté un! On peut argumenter son propos sans toutefois noyer son lecteur! Mr Canot, à l'avenir mettez à exécution le principe du "résumé" :)

Cordialissement (c'est pas français oui mais c'est fait exprès ! )

mardi 23 Mars 2010 à 11:20 Par Jean-Pierre CANOT
 

Bonjour,

Je suis atterré par soit le manque d’esprit scientifique, soit la mauvaise foi avec laquelle de prétendus spécialistes traitent le problème du réchauffement climatique et des gaz à effet de serre.

Encore un - Dawid BLEJA - qui ne considère que les émissions, dont au passage on est de moins en moins sûrs qu’elles aient une incidence sur le climat, et qui ne prend pas en considération le recyclage du CO² fait par l’agriculture, le gaz carbonique étant l’oxygène des plantes.
Il est lamentable de prétendre taxer les agriculteurs qui auraient une part importante dans l’émission de gaz à effet de serre, alors qu’au travers de la photosynthèse il sont les seuls acteurs économiques à recycler le CO² ! Ce n’est pas une taxe qu’il faut leur faire supporter mais une rémunération qu’il faut leur donner pour cette action !

André LEGENDRE dans son livre que l’on se garde de citer : « L’Homme est-il responsable du réchauffement climatique ? » traite le problème avec une grande rigueur scientifique et beaucoup de modération et d’indulgence vis à vis des incompétents notoires qui entendent détenir la vérité et qui hélas sont seuls écoutés. Il est vrai que la démonstration scientifique du livre n’est pas à leur portée. Ils seraient bien inspirés de lire les « CE QUE L’ON PEUT RETENIR » qu’ils ont peut-être quelques chances de comprendre et en particulier :

Page 208 :

« . Depuis l’origine de la terre, la concentration de l’atmosphère en CO² n’a jamais été aussi basse que celle qu’Homo sapiens a connu et connaît aujourd’hui.
Le doublement prévisible de la concentration actuelle à la fin du XXIème siècle, voire le triplement, resteraient inférieurs à ce que cette concentration était au temps des dinosaures et de la luxuriance végétale.
. Le Co² base de la photosynthèse est indispensable à la vie sur terre et l’augmentation de sa concentration a des effets bénéfiques sur la croissance végétale et donc sur la vie dans son ensemble.
. Un doublement du CO² ne mettrait pas en cause l’alcalinité des océans. Alors que la concentration en CO² était trois fois supérieure à l’actuelle, voire beaucoup plus, l’acidité (relative) des océans ne semble pas avoir engendré les dommages que certains redoutent. »

Page 259 :
« La contribution du seul CO² ne peut pas être considérée comme suffisant pour expliquer les variations climatiques. Cette contribution comme cela a été montré ne saurait être qu’extrêmement modeste en regard de la variabilité naturelle du climat. ».

Nos congénères refusent hélas d’écouter ceux qui savent et préfèrent s’en remettre aux écolos rigolos qui comme indiqué ci-dessous viennent de prendre leur revanche sur l’inénarrable et lamentable sommet de COPENHAGUE.





LA REVANCHE DES VERTS




Il fallait bien qu’ils trouvassent une revanche après la grande affaire de COPENHAGUE. Ils l’on trouvée avec ce franc et indiscutable succès aux des élections régionales françaises où ils ont obtenu les score admirable de quelques huit pour cent des inscrits !

C’est vrai qu’il y eut COPENHAGUE !
La mascarade fut énorme on se serait presque crû dans le « Meilleur des mondes» de HUXLEY, avec au sein des débats des alphas et bêtas, certes en manque d’intelligence, et à l’extérieur des gammas, deltas et epsilon parfaits, représentant bien le nouvel humanoïde : à la fois révoltés soumis et béats, imberbes, falsettistes asexués et stériles, de vrais clones ! Absalon dans le combat et Yul Brynner dans la défaite, végétariens, ne buvant pas d’alcool, bardés de certitudes sur les pouvoirs que leurs maîtres ont sur la nature et sur le climat, seuls autorisés à exhaler sans retenue, et entre autres et contrairement aux bovins, un souffle chargé en CO² qu’ils feraient mieux de garder pour toute autre chose que nous pomper l’air.
Il devait même y avoir les fouille-merde de service qui, masochiste impénitents, jouissent à la seule perspective de se vautrer dans l’ordure pour trier les poubelles qui seront mélangées ensuite, alors qu’il suffirait de ne pas les remplir par cette ordure inutile, mais cela crée des emplois infiniment plus utiles que ceux de l’agriculture où l’on ne sait que capter et recycler le CO²- en payant quand même une taxe carbone - et où pour ce faire on récupère l’eau douce avant qu’elle n’aille se saliniser et se perdre dans les mers et océans !

Ils crient haut et fort et se défendent de n’être que de gauche, ces prétendus défenseurs uniques de la nature qui entendent pourtant ne pas en respecter les lois de base.
N’interdisent-ils pas les émissions de CO², oxygène des plantes et dont le taux n’a jamais été aussi fort qu’à l’époque de végétation luxuriante des dinosaures ?

N’entendent-ils pas régenter les lois pourtant immuables de perpétuation de l’espèce en déclarant homosexuels et folles en tous genres aptes à fonder une famille ?
Il est vrai que ceux-là pour être en règle avec les lois de la nature auront toujours la faculté de cloniquer !

Jean-Pierre CANOT
Bergerac le 23 mars 2010
http://ah-le-developpement-durable.blogspot.com/
http://reviensilssontdevenusfous.blogs.sudouest.com

lundi 22 Mars 2010 à 19:47 Par rb
 

plus info regulierement gratuit

lundi 22 Mars 2010 à 15:57 Par so
 

go great bretain

lundi 22 Mars 2010 à 09:22 Par Christophe Baudouin
 

@Thierry la Roulotte

bien vue pour le bilan carbone du site web breathingearth.net !

Je pense que c'est le genre de proposition à soumettre au créateur de Breathing Earth : Dawid Bleja !

lundi 22 Mars 2010 à 08:11 Par Thierry la Roulotte
 

Oui c'est bien. Mais sur le site, on ne trouve pas la quantité de CO2 produit par les internautes venant le visiter... Ce serait bien et cela inciterait les visiteurs à gérer l'usage du web.

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !