Nicolas Sarkozy annule un rendez vous avec une ONG pour recevoir Thierry Henry

 


Nicolas Sarkozy a annulé une rencontre prévue avec des ONG de développement en vue du sommet du G20 pour recevoir le joueur de foot français Thierry Henry. Une rencontre qui a provoqué la colère de  Jean-Louis Vielajus, président de Coordination Sud, qui fédère des ONG françaises de solidarité internationale. Lors d’un entretien au Parisien Aujourd’hui en France, Daniel Cohn-Bendit a estimé que Nicolas Sarkozy  atteignait le « summum du ridicule ».

 

 

                           Nicolas Sarkozy annule un rendez vous avec une ONG pour recevoir Thierry Henry

 

 

Nicolas Sarkozy (Crédits : AFP)

 

 

  • Colère de Jean-Louis Vielajus sur RMC

 

« Pour le président de la République, recevoir un footballeur est plus important que la situation des trois milliards de pauvres des pays en développement. C'est un très mauvais signal pour la politique de coopération de la France », a dénoncé Jean-Louis Vielajus sur RMC.


Le président de Coordination Sud a déploré « l’inversion des priorités ». « J e suis affligé par l’ordre des priorités qu’il y a en ce jeudi 24 juin ».

 

  • L’Elysée dément

 

Dans un communiqué, l'Elysée a assuré que le «report» de cette réunion initialement programmée à la présidence avec les ONG n'était pas lié à la rencontre avec le joueur de foot français. Le report serait « lié à des contraintes à la préparation des sommets du G8 et du G20 » débutant le vendredi 25 juin 2010 au Canada.


Mercredi « elles ont été informées que cette réunion se tiendrait en réalité avec le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et le secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet, l'agenda du Président étant trop chargé pour les recevoir. Les responsables des ONG ont bien sûr accepté ce changement de format ».

 

  • Boycotte des ONG

 

Bénédicte Hermelin, vice présidente de Coordination Sud est intervenue sur France Info est a dénoncé « u n triste signal ». « Ca montre un triste signal sur la volonté de la France de  mettre en haut de son agenda la politique de développement et la solidarité avec les pays du sud ».


Les ONG ont d'ailleurs décidé de manifester leur mécontentement en boycottant le rendez-vous pris « par défaut » avec d’autres membres du gouvernement, dont le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner.


Publié par Sitan KOITA
le jeudi 24 Juin 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
vendredi 25 Juin 2010 à 02:29 Par Guillaume
 

pathétique encore une fois.

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !