Nicolas Hulot : « Sain Nicolas », sortie de sa première biographie

 

 

Elu par les français meilleur porte parole de l’Ecologie, Nicolas Hulot a accepté pour la première fois qu’une biographie lui soit consacrée. « Sain Nicolas » est sorti le jeudi 6 mai. L’auteur de l’ouvrage est Bérengère Bonte, journaliste à Europe 1.

 

 

                                 Nicolas Hulot : « Sain Nicolas », sortie de sa première biographie

 

Nicolas Hulot a accepté pour la première fois qu’une biographie lui soit consacrée. La biographie est sorti le jeudi 6 mai « Sain Nicolas », par Bérengère Bonte, Editions du Moment

 


  • « Sain Nicolas » un projet qui a bien failli ne jamais voir le jour

 


Ce livre à son sujet, Nicolas Hulot n'en voulait pas. A deux reprises, le présentateur d’Ushuaia a bloqué des projets similaires. Quand Bérangère Bonte lui pose la question : pourquoi personne n’avait écrit sur lui auparavant ?  Nicolas Hulot confie simplement : « parce que j’ai toujours réussi à dissuader les candidats » (Europe1).

  • Un parcours atypique


La biographie retrace les différents mondes traversés par Nicolas Hulot (média, environnement politique). L’écologiste est passé du reportage de guerre aux avions-moto-bateaux-hélico d'Ushuaia pour arriver à la défense de la planète et à l'écologie politique. Nicolas Hulot le confie souvent: « je ne suis pas né écolo, je le suis devenu ».


  • Un agenda politique chargé


Son agenda est chargé. L’auteur du Syndrome du Titanic a rencontré récemment Cécile Duflot et Dominique Strauss-Kahn. Comme s'il se préparait à quelque chose. Noël Mamère  le soutient ouvertement et tente de le pousser vers 2012 : « il est très utile au progrès de l’écologie politique dans l’opinion. Il pourrait très bien être un représentant de l’écologie politique à l’occasion de l’élection présidentielle en 2012 ».


  • Nicolas Hulot meilleur porte parole écolo en France


Même s'il choisit régulièrement de disparaître, Nicolas Hulot reste aux yeux des Français le meilleur porte-voix de l'écologie. Depuis l'échec du sommet climat de Copenhague et celui de son film « Le Syndrome du Titanic », l’écologiste s'est replié en Bretagne. A peine une petite sortie média quand sa Fondation claque la porte du Grenelle début avril.

Bérengère Bonte pronostique : « il réfléchit à la meilleure façon de revenir peser dans les débats pour 2012 (…). Il adore être au cœur du jeu, être celui qu'on admet en jean au milieu des costumes et sent qu'il peut porter efficacement les sujets qui lui importent. Mais une fois encore il calera avant l'arrivée ».

(« Sain Nicolas », par Bérengère Bonte, Editions du Moment).

Publié par Sitan KOITA
le vendredi 7 Mai 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !