Marée noire USA : l’homme qui se cachait derrière @BPGlobalPr

Josh Simpson, l’imposteur du service des relations publiques de British Petroleum

 


Marée noire USA : @BPGlobalPr révèle son vrai visage. Il s’appelle Josh Simpson, 26 ans, comédien dans la vie. Au cœur de la plus célèbre des fuites de pétrole américaine, cet internaute défraye la chronique en maniant l’humour noir sur la twitosphère. Sa cible : British Petroleum en réaction à la série de maladresses de l’entreprise. Parodies, jeux de mots, fake, le faux compte Twitter de BP fait littéralement le buzz en pleine tempête médiatique de la catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique. Mais ça y est. Le visage de la personne derrière le compte bidon Twitter qui donnait du fil à retordre à l’image de BP a été dévoilé. Josh Simpson sort de l’anonymat.

 

 

 

explosion-plateforme-deepwater-horizon-

Explosion de la plateforme Deepwater Horizon le 21 avril dernier dans le Golfe du Mexique (crédit : AFP/Handout).

 

 

 

  • Humour grinçant sur le fil Twitter @BPGlobalPr


Josh Simpson parodie les maladresses de BP. Un mois après l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon, notre internaute apprenti comédien décide de se moquer des gaffes à répétition du géant pétrolier. Au cœur de la tempête médiatique, le géant pétrolier britannique subit le boycott et les attaques incessantes sur la toile. Il faut dire qu’en matière de communication, BP a encore beaucoup à apprendre. Et de Photoshop ! Mais si, souvenez-vous du raté des retouches photos sur le site Internet de gestion de la marée noire. Alors pendant que BP devient l’entreprise la plus détestée des Etats-Unis, un internaute s’amuse à mettre en dérision le faible crédit de l’entreprise britannique. Et ça fait mouche sur la twitosphère...

 

 

  • Fake, humour noir, BP s’attire les foudres des internautes sur la toile


Si vous avez manqué le début du feuilleton satirique sur la toile, pas de panique. Voici un petit condensé des œuvres de Josh Simpson. Bien inspiré, notre internaute lâche sur le fil twitter BP Relations Publiques un faux communiqué signé de l’entreprise britannique. Ecoutez plutôt : « S’il vous plaît, n’emportez pas ou ne nettoyez pas le pétrole que vous trouvez sur la plage. Il est la propriété de British Petroleum et vous risquez d’être poursuivis en justice. » « Nous sommes désolés d’avoir déversé du pétrole dans les eaux américaines. La prochaine fois, nous nous efforcerons de programmer la marée noire à l’endroit où vivent les terroristes. » On n’en doute pas, les intéressés ont dû apprécier l’humour noir de ce fake.

Ironie de l’histoire et double humiliation pour BP. Le compte bidon @BPGlobalPr fait le buzz et attire 190 000 « followers ». Loin devant le fil Twitter BP Relation Publique qui n'enregistre que 18 000 fidèles. Allez un dernier tweet du compte factice pour la route : « Des milliers de personnes sont attaquées par des créatures marines chaque année. Chez BP, nous nous efforçons de faire baisser ce nombre! »

 

 

Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

 

Publié par Christophe Baudouin
le jeudi 23 Septembre 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
vendredi 24 Septembre 2010 à 10:32 Par Kikekoi
 

Je suis du même avis que chuchen.

Il faut qu'ils en prennent tous pour leur grade

jeudi 23 Septembre 2010 à 10:43 Par chuchen
 

Bravo pour oser affronter les acteurs du désastre ! Qu'ils en prennent plein leur grade...

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !