Les huiles alimentaires usagées comme carburant écologique

 



Rouler avec des huiles alimentaires recyclées ? La ville de Paris met à l’essai de nouveaux carburants à base d’huiles alimentaires usagées pour faire fonctionner ses voitures d’entretien. Les restaurants de la capitale, désireux de se débarrasser de leurs huiles de fritures, participent à l'expérimentation d'un biocarburant. François Dagnaud, adjoint en charge du traitement des déchets, lance cette opération originale qui a valeur de test et de force de proposition écologiques pour réduire les émissions de CO2.

 

 

Hôtel de Ville de Paris

    Façade de l'hôtel de Ville de Paris situé dans le 4ème arrondissement (Crédit photo : N.PARNEIX - Fotolia).

 


  • Principe écologique des huiles alimentaires usagées


Les voitures du service technique de la propreté de Paris se prêtent à l’expérimentation de l’agrocarburant. Sur une initiative de François Dagnaud, Conseiller de Paris chargé de la propreté et du traitement des déchets, les voitures d’entretien de la capitale montrent l’exemple de la technologie des biocarburants. L’arrivée des carburants alternatifs de seconde génération, les agrocarburants, sont fabriqués à partir de plantes (résidus végétaux) ou d’huiles recyclées. Ils offrent ainsi une solution intéressante pour améliorer la qualité de l’air dans les grandes agglomérations congestionnés. En effet, le système permet de diminuer d’environ 25% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à un carburant traditionnel.

 

 

  • Les agrocarburants


Utiliser les huiles alimentaires usagées a véritablement une valeur de test et d’expérimentation au regard de la directive européenne de 2003. La règlementation européenne a défini une liste de biocarburants pour les Etats membres qui souhaitent développer dans les transports un carburant issu de la biomasse. Les deux filières reconnues de biocarburants à base d’huile sont l’" Huile végétale pure " (HVP) qui est produite à partir de plantes oléagineuses sans modification chimique ; et l’huile végétale pure transformée en ester alcoolique appelée " Biodiesel ou Diester ". Dans la continuité de l’avantage écologique des biocarburants, l’objectif des huiles alimentaires usagées est de recycler un déchet issu de la biomasse pour produire de l’énergie, en remplacement de produits d’origine fossile.

 

 

  • Le transport du verre par voie fluviale


Double actualité écologique pour la ville de Paris qui lance dans la foulée et en partenariat avec Eco Emballages une autre initiative autour du recyclage : le développement par voie fluviale du verre. Des plateformes de stockage parisien au centre de traitement du verre à Rozet Saint-Albin dans l’Aisne, la distance représente 2 500 trajets en camion chaque année. Encouragé par les objectifs de réductions des émissions de gaz à effet de serre du Grenelle de l’Environnement, Paris souhaite développer le transport fluvial de la Seine en empruntant la Marne jusqu’à Château-Thierry. L'idée est séduisante d'un point de vue réduction de la facture carbone. A l’état d’expérimentation, les tests doivent révéler si le transport par bateau réussit à conserver la qualité de la collecte de verre pour assurer le futur recyclage.
 
Selon la ville de Paris, le recyclage de verre en 2008 en Ile-de-France représente quelques 112 400 tonnes collectés sur le bassin du SYCTOM (dont 61 846 tonnes à Paris). Ce recyclage a permis d’économiser 78 184 tonnes de sable, 60 696 m³ d’eau, 44 960 tonnes de CO2 et 123 140 MWh.

 

 

 


Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

 

Publié par Christophe Baudouin
le lundi 1 Mars 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
jeudi 9 Février 2012 à 17:28 Par Nicolas
 

Bonjour, la société BIO CHALLENGE collecte gratuitement les huiles alimentaires usagées des restaurateurs sur la région parisienne. Pour plus d'informations, vous pouvez aller sur le site http://www.bio-challenge.com

lundi 1 Mars 2010 à 10:55 Par Christophe Baudouin
 

@SL

La France interdit l'usage des huiles alimentaires recyclées comme biocarburant pour les véhicules sur circuit routier.

Des exceptions qui confirment la règle : concernant les engins de travaux publics, les tracteurs agricoles et les véhicules à moteur fixe ne payant pas de taxes sur les carburants...

lundi 1 Mars 2010 à 09:58 Par isa
 

pourquoi pas,si ça permet de recycler cette huile et de moins polluer ,mais un point l'odeur de friture ... a t'elle disparue?

lundi 1 Mars 2010 à 02:24 Par SL
 

c'est très bien mais je croyais qu'l était interdit d'utiliser les huiles alimentaires pour rouler (questions de taxes sur les produits pétroliers)

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !