Le Tour de France 2010 sur la route du développement durable ?

La 97ème édition du Tour de France fait à nouveau le pari du recyclage

 



Les polémiques en cascade des affaires de dopage sur le Tour de France ont terni l’image de la compétition. Pour redorer le blason de la  petite reine, les organisateurs parient sur le développement durable. 200 véhicules sur les routes de la manifestation sportive, plus de 10 millions de cadeaux distribués par la caravane publicitaire et pas moins de 20 tonnes de déchets ramassés au Mont Ventoux (2009). L'association Génération Ecologie critiquait « l'irresponsabilité environnementale » du Tour de France en août dernier. Alors après la caravane « verte » de la Française des Jeux (2009), revoilà la campagne recyclage avec l’EcoBus.

 

 

 

tour-de-france-2010-developpement-durable

Le peloton du Tour de Frnce 2010 en pleine ascension à l'occasion de l'étape Chambéry/Gap mercredi 14  juillet (crédit photo : AFP / Spencer Platt).

 

 

 

  • Un Tour de France 2010 plus responsable ?


La Grande boucle ferait-elle du développement durable sa nouvelle politique ? L’enjeu est de taille : redorer l’image d’une compétition sportive quelque peu ternie chaque année par son lot d’affaires de dopage. C’est pourquoi le Tour de France 2010 affiche ses initiatives « vertes » pour réduire son bilan carbone. « Ici aussi, je trie » ! C’est le leitmotiv d’Eco-Emballages en partenaire écolo de l’événement. En tout cas, faire trier les spectateurs du Tour de France, c’est possible. Sur les 21 villes-étapes un système de tri et de collecte sélective sera mis à disposition. L’ EcoBus sillonnera lui aussi les routes pour faire passer le message du recyclage de manière ludique. 

 

 

 

  • La formation cycliste Saur-Sojasun montre la voie 


Limiter son empreinte carbone sur les circuits internationaux de compétition cycliste. L’affaire est loin d’être entrée dans les mœurs. Christian Prudhomme, le Directeur du Tour, le reconnaît lui-même. Et pourtant, la formation Saur-Sojasun dirigée par Stéphane Heulot fait bouger les lignes dans le peloton professionnel. Elle s’est dotée cette année d’une « charte de développement durable ». Au programme pour les 19 coureurs de l’équipe : création de maillots en fibres recyclés (fil polyester), poches-poubelles pour ne pas jeter les déchets sur les bords de la route, utilisation de bidons 100% biodégradables et recyclables. Enfin, les véhicules lourds de Saur-Sojasun roulent avec la nouvelle gamme du fabricant Citroën rejetant en moyenne moins de 160 grammes de co2/km.

 

« La nature est belle et la route n'est pas une poubelle, en toutes circonstances, promenade, entraînement ou compétition, je conserve déchets et emballages en attendant le lieu prévu pour m'en débarrasser. » Voici le livre de bord réalisé par le programme ECO CYCLO et soutenu par l'Association Européenne de Cyclosport (AEC), le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), ainsi que la Fédération Française de Cyclisme (FFC). L’objectif est de sélectionner des « Ambassadeurs » pour rendre le monde du vélo plus responsable et impliqué sur les problématiques environnementales.

 

 

 

Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

 

Publié par Christophe Baudouin
le samedi 17 Juillet 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
samedi 17 Juillet 2010 à 22:01 Par aviel
 

la route une poubelle ???? c'est ce que je constate tous les jours en me promenant à pied ou en velo.Que de progres les humains ont à faire !!!!bidons ,bouteilles,plastiques et j'en passe.Pas seulement sur le Tour.Pierrette.

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !