Le stade Vélodrome à énergie positive pour 2014 ?

GFC Construction, filiale de Bouygues, a été retenue pour assurer les travaux de rénovation du stade et de ses abords

 


Nouvelle génération d’enceinte sportive pour le stade Vélodrome. Le stade de l’Olympique de Marseille adopte les lignes futuristes et les énergies renouvelables pour 2014. GFC-Construction, filiale de Bouygues, a remporté avec succès les travaux de rénovation du stade fétiche des supporters phocéens. Un coût total de 273 millions d’euros pour le Vélodrome dernier cri qui fait écho au succès de la France pour l’organisation de l’Euro 2016.

 

 

 

renovation-stade-velodrome-2014

Nouveau visage aux lignes futuristes pour le stade Vélodrome en vue de l'Euro 2016 (crédit photo : Ville de Marseille / MIR).

 

 

 

  • Un pari architectural en vue de l’Euro 2016


Un stade Vélodrome couvert et agrandi. De 57 000 à 67 000 places, les amoureux du club phocéen vont pouvoir crier encore plus leur amour pour l’OM. La victoire de la délégation française pour l’organisation de l’Euro 2016 a boosté le dossier du nouveau visage à énergie positive pour le Vélodrome. Ainsi, la nouvelle enceinte sportive produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est GFC-Construction, filiale du groupe Bouygues, qui a volé la vedette au groupe Vinci pour le projet de réaménagement du Vélodrome. Un coût total de 273 millions d’euros qui a déjà été revu à la hausse. Le stade reste un équipement municipal, c’est donc à la ville de Marseille que revient la plus grosse part du financement (173 millions d’euros sur 35 ans). Reste à savoir si dans la région, les contribuables sont tous des amoureux du foot ?  

 

 

 

  • Lignes futuristes et stade à énergie positive…


Design moderne et forme ondulante pour le toit du stade Vélodrome. Le projet de GFC-Construction fait la place à « un parvis qui rehausse le stade, une charpente sculpturale et une couverture en toile souple et translucide ». Cette structure imposante a été pensée pour mieux résister au mistral et à l’ensoleillement. Les énergies renouvelables sont de la partie pour cette nouvelle génération d’enceinte sportive. Installation d’une centrale photovoltaïque sur une partie de la toiture, ainsi que quatre mini-centrales éoliennes. Un « véritable projet urbain » selon Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille. Car ce pari architectural à énergie positive prévoit un aménagement d’éco-quartier aux abords du site avec à la clé : espaces verts et requalification des berges de l’Huveaune.

Nicolas Sarkozy s’était lui-même impliqué dans cette candidature française pour l’organisation de l’Euro 2016. Le sport, nouvelle stratégie pour le chef de l’Etat pour répondre à la crise économique que traverse le pays ? Les travaux du nouveau Vélodrome débuteront à l’été 2011.

 

 

 

 

Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com   

 

Publié par Christophe Baudouin
le mardi 24 Aout 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !