Le développement durable et les français?

 
Saviez-vous que 47% des français sont prêt à passer à une énergie renouvelable uniquement parce qu’ils subissent des hausses de prix sur l'énergie dit «traditionnelle» (fioul, électrique, gaz)? Pour les français, écologie rime avant tout avec économie. Beaucoup d’acteurs entrent en jeux pour que les français modifient leur mode de vie dans le seul but de sauver la planète et non pour protéger leur porte-monnaie. 

L’intérêt pour le développement durable évolue


On note très clairement une évolution des mentalités sur le développement durable depuis ces dernières années notamment grâce à l’information sur le sujet  plus présente qu’auparavant. Aujourd’hui il serait inconcevable pour les deux tiers des français de ne pas effectuer le tri sélectif.   Un autre critère intervient dans ce changement de comportement, la crise économique. En effet, les français sont davantage écolo avant tout pour soulager leur porte-monnaie. Ces derniers ont diminué leur consommation d’énergie et d’eau. Au quotidien cela se traduit par la coupure de l’eau lors de la douche pour se savonner (71% des français), la rapidité des douches, en moyenne 8 minutes 50 contre 9 minutes 30 pour les Européens et la coupure du robinet lors du brossage des dents à hauteur de 87%.

Les médias et le développement durable

En moyenne, en 2012, les français regardent la télévision 3h50 par jour. Les plus de 50 ans vont même jusqu’à 5h par jour. Des chiffres en hausse par rapport à 2011. De ce fait, le petit écran peu jouer un rôle important sur la transmission d’information concernant le développement durable. Les médias ont beaucoup d’influence sur le comportement des français. Nous le voyons notamment à travers les émissions de cuisine ou de décoration, qui ont ensuite suscité beaucoup d’intérêt auprès des français dans ces domaines. Alors pourquoi ne pas faire de même pour le développement durable? Les émissions de télé développent de plus en plus ce domaine de l’écologie. Qui n’est jamais tombé sur une émission sur le sujet? Pour que les citoyens acquièrent de bon réflexe, il faut que ces messages deviennent répétitifs afin que les bonnes habitudes entrent réellement dans les mœurs des français. Cependant, il ne faut surtout pas utiliser un jargon trop technique pour communiquer sur cette cause car cela désintéresserait complètement et l’efficacité sera quasi nulle. Les téléspectateurs doivent se sentir concerner et ne pas penser que le développement durable est réservé qu’aux initiés. La solution? Des mots simples, des schémas et des exemples concrets du quotidien.

La communication a un impact considérable sur la population des moins de 12 ans. En effet, à l’âge où  tout est à apprendre, les bons réflexes doivent être acquis dès le plus jeune âge. Ainsi le développement durable serait largement intégré dans le quotidien.

La politique et le développement durable

Dans le but d’agir pour l’environnement et de contribuer au «maison éco-durable» l’Etat a mis en place un crédit d’impôt pour les installations agissant pour les économies d’énergie et du développement durable. Certaines conditions sont à prendre en compte mais en règle générale, cela concerne les chaudières (à condensation par exemple) ou les systèmes d’isolation thermique. Il existe également l’éco prêt à taux 0, qui financera vos travaux toujours dans l’optique d’une économie d’énergie. Bien entendu comme pour le crédit d’impôt cela doit respecter un certain nombre de critère technique. Il vous suffit de vous rapprocher de votre banque ou de votre centre d’impôt pour connaitre toutes les caractéristiques de ces avantages et les autres solutions qui vous sont proposées.

L’Etat peut avoir une influence conséquente sur le développement durable en adoptant des pratiques écoresponsables. Le but est bien entendu de dégager une image d’un Etat responsable et soucieuse de son environnement. Hormis les avantages financiers, vous trouverez dans vos villes des systèmes mis en place dans le but d’œuvrer pour le développement durable. Notamment à travers des locations de vélos, des personnes chargées de garder une ville propre ou des bus électriques. Ces villes «vertes» ont également pour but de donner une image de villes agréable à vivre et responsable. Il est évident que cela à un coup pour les citoyens et qu’encore une fois l’état des finances des pouvoirs publics joue un rôle essentiel dans le niveau d’implication.

A retenir

Chacun à un rôle à jouer pour la protection de notre environnement ; L’Etat à son niveau doit montrer l’exemple en favorisant certaines pratiques comme la communication sur le sujet, le développement des produits ayant moins d’impacts sur la planète ou la réorganisation des transports pour les entreprises françaises. Les citoyens, eux, doivent agir par des bons réflexes au quotidien comme le recyclage, les économies d’eau et d’énergie. Ainsi nous pourrions espérer sauver la planète des générations à venir.

Publié par Rédaction Durable
le jeudi 6 Juin 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
mercredi 12 Juin 2013 à 17:29 Par Ben
 

Merci pour cet article qui démontre bien le rapport des français au développement durable et à la transition énergétique en cours, trop lente, mais en cours. Les énergies renouvelables devraient faire davantage d'adeptes. Quelques pistes pour ceux que ça intéressent : http://www.soluseo.fr/ http://www.norsoleil.fr/ ou http://www.svhenergie.fr

mercredi 12 Juin 2013 à 16:37 Par nessa
 

bonjour :) le compensensateur CO2 pour les sites marche til toujours ? le lien est toujours sur durable.com mais brisé pouvez vous me répondre via mademoisellebiotupp@gmail.com ? merci d'avance

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !