Le commerce équitable

 
Apparu en 1989, le terme de « commerce équitable » signifie commerce juste, alternatif ou encore solidaire. Le commerce équitable répond à des questions aussi biens sociales qu’environnementales, en favorisant des moyens de consommation et de production qui donnent aux producteurs la possibilité d’être acteurs de leur propre développement dans le respect de leur environnement. 

Qu’est-ce que le commerce équitable ?

Le commerce équitable est un système d’échange dont le but est d’assurer des revenus décents aux agriculteurs et paysans des pays en développement (PED). Cela se fait par des relations de solidarité entre les producteurs du sud et les consommateurs du nord. Ce type de commerce est utilisé à des fins de développement des populations et de réductions des inégalités. Les valeurs défendues de ce commerce alternatif sont le respect, la transparence, l’équité et le dialogue.

Quels sont les objectifs du commerce équitable ?

Considéré comme un partenariat commercial, le commerce équitable cherche à parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Avant tout solidaire, il vise à soutenir les producteurs d’artisanat marginalisés (le plus souvent, il s’agit de femmes issues des pays du sud) car leur petite production est leur seule source de revenus. L’objectif à long terme est le développement des communautés des pays les plus pauvres ainsi que la valorisation de leur savoir-faire et de leur culture.


Quels sont les engagements des acteurs du commerce équitable ?

Les organismes du commerce équitable sont soutenus par les consommateurs. Au Sud comme au Nord, les acteurs de ce commerce s’engagent en faveur d’une justice économique, sociale et environnementale. L’organisation mondiale du commerce équitable appelé WFTO s’engage sur 8 points majeurs : 

Les conditions de travail : La WFTO s’engage à ce que les producteurs travaillent dans un environnement sain et sur. 

Le travail des enfants : Il est autorisé mais contrôlé. Il est permis dans le cas où l’activité n’affecte pas leur bien-être, leur éducation et leur temps de détente. 

Règlement et délai : Le commerce équitable entreprend de payer le producteur dès la commande et de proposer des délais raisonnables. 

Les prix : La WFTO fixe des prix justes qui couvrent les coûts de production et permettent un bon développement des producteurs. Cela permet de créer de l’équité pour les producteurs économiquement en désavantage afin de lutter contre la pauvreté. 

Relations : Les organismes du commerce équitable promettent d’entretenir des relations avec les producteurs sur le long terme.

La transparence : Ce commerce juste assure ne pas faire de profit sur le dos des producteurs, cela se base sur une relation de confiance et de respect. 

Développement : La WFTO aide le producteur à accéder à plus d’autonomie afin qu’il puisse améliorer ses capacités de production et son insertion sur les marchés. Les revenus du commerce équitable permettent notamment d’investir dans les productions vivrières, dans la protection de l’eau et des sols, dans les constructions écologiques. 

L’environnement : Le commerce équitable favorise un développement durable ainsi que des pratiques pour préserver la planète. A l’encontre du commerce traditionnel qui surexploite les ressource naturelles, le commerce équitable participe à des campagnes de sensibilisation sur la crise écologique, utilise le transport maritime plutôt qu’aérien (moins polluant)…

Exemples et labels de produits issus du commerce équitable.

30% des produits issus du commerce équitable sont vendus dans des boutiques de proximité (pour favoriser le commerce local) et dans des magasins bio (car le commerce équitable est la première source de certification biologique pour les denrées alimentaires). Les « boutiques du monde » sont des magasins spécialisés dans ce commerce responsable. 
En France, le mouvement « Artisans du monde » promeut la vente de produits artisanaux en provenance du Tiers Monde. 
Au départ, seul l’artisanat et le textile étaient certifiés « commerce équitable », aujourd’hui, l’alimentation, et les cosmétiques le sont aussi. La marque la plus connue est Fairtrade Max Havelaar. 

Aujourd’hui 20% de la population (principalement les pays du nord) consomme 80 % des richesses. Si les pays du Sud consommaient de la même façon que nous, deux planètes ne suffiraient pas ! Alors à vous de compenser cette dette écologique en consommant responsable, pour réduire votre impact environnemental et favoriser le développement des pays les plus pauvres !


Publié par Rédaction Durable
le jeudi 22 Aout 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 26 Aout 2013 à 15:49 Par Monde éthique
 

Merci pour ce joli article sur le http://www.monde-ethique.fr/commerce-equitable.html

lundi 26 Aout 2013 à 11:55 Par Monde éthique
 

Merci pour ce joli article sur le http://www.monde-ethique.fr/commerce-equitable.html

samedi 24 Aout 2013 à 11:59 Par Capucine
 

Merci pour cet article qui, comme l'indique ce site, "prend le temps" de parler de commerce équitable de façon bien plus précise que ça ne l'est habituellement dans les médias.
Pourriez-vous m'indiquer quelle source vous a permis de dater le terme de commerce équitable de 1989 ?

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !