La taxation des panneaux photovoltaïques Chinois

 
La Chine est actuellement le premier producteur mondial de panneaux photovoltaïques. Les panneaux en provenance de Chine représentent près de 80% du marché Européen. Mais la Commission Européenne a décidé le 4 Juin dernier d’imposer une taxe sur les panneaux photovoltaïques d’importation Chinoise. Alors pourquoi cette décision ? Quelles mesures sont prévues et quelles conséquences sont à attendre ?

Pourquoi cette taxe?

En 2012, la Commission Européenne a ouvert une enquête concernant les panneaux solaires Chinois vendus en Europe et leurs éventuelles subventions. Cette enquête a révélé que la production de panneaux chinois est largement subventionnée par l’Etat chinois et que le prix actuel des panneaux chinois devrait quasiment être multiplié par deux (+88%). Les prix de dumping pratiqués par la Chine rendent donc impossible toute concurrence Européenne et génèrent une pression sur les prix européens difficile à supporter pour les producteurs de l’Union. Cette concurrence jugée déloyale est donc aujourd’hui sanctionnée par des droits de douane plus importants.

Quelles taxes seront appliquées ?

La taxe sur les panneaux solaires d’importation Chinoise décidée par la commission Européenne est temporaire et progressive. Une première taxe de 11,8% est appliquée depuis le 6 Juin 2013 pour une durée de deux mois. Si aucun accord commercial n’est trouvé avec la Chine après ces deux mois, la taxe passera de 11,8 à 47,6% et sera appliquée jusqu’en Décembre 2013.


Quels sont les objectifs de cette mesure?

Avec la mise en place de cette nouvelle taxe, l’Union Européenne espère sauver près de 25000 emplois sur son territoire en limitant la concurrence déloyale de la Chine. De plus, en instaurant une taxe progressive et non définitive, la Commission Européenne souhaite ouvrir le dialogue avec la Chine et tenter de trouver un terrain d’entente qui conduirait idéalement à l’arrêt du dumping chinois. La possibilité est donc offerte à la Chine de réagir à cette sanction avant l’application d’une mesure plus sévère. Cependant, la réaction de la Chine ne se dirige pas vers des négociations puisqu’en réponse à cette mesure, elle a décidé d’ouvrir une enquête antidumping sur les vins européens.

Des réactions mitigées

Le groupement de fabricants européens de panneaux solaires est favorable à cette mesure. Il se dit soulagé qu’une action soit enfin menée pour lutter contre le dumping chinois qu’il tient pour responsable de l’effondrement du marché solaire européen. En revanche, d’autres professionnels du secteur comme les exploitants, les revendeurs ou les installateurs de panneaux solaires qui profitent des prix bon marché de la Chine sont réticents à la mise en application de cette nouvelle taxe. Ils ne nient pas une concurrence déloyale de la Chine mais dénoncent une mesure prise trop tardivement. La hausse soudaine du prix de leur matière première pourrait menacer le bon déroulement des projets en cours ou à venir. Une baisse brutale d’activité serait alors à craindre. De plus, l’aspect provisoire de cette mesure laisse présager d’une évolution imprévisible de la taxe, ce qui n’offre aux professionnels qu’une vision très incertaine de l’avenir de leur profession. Enfin, cette mesure de sanction a pour conséquence une division au sein de l’Union Européenne car plusieurs pays se positionnent contre. C’est notamment le cas de l’Allemagne qui compte peu de fabricants de panneaux solaire et qui exporte beaucoup vers la Chine. Elle craint des représailles commerciales de la part de la Chine dans des domaines bien plus étendus que l’énergie solaire.

Publié par Rédaction Durable
le mercredi 17 Juillet 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
mercredi 17 Juillet 2013 à 14:08 Par hubert
 

Enfin, c'est une action juste mais comme pensent les installateurs, elle est prise un peu tardivement et surtout dans un contexte de cris actuel, la hausse de prix permettra-elle d'encourager les particuliers à s'installer des panneaux et de créer des emplois? Cette action aurait du être pris dès 2009, cela aurait permis de limiter le dégage et régulier le marché.

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !