La conférence des Nations unies sur le climat en 2015

 

Historique


La Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCUNCC) reconnait le changement climatique et admet que l’Homme est responsable de ce phénomène. Elle prévoit une action groupée contre le dérèglement climatique et responsabilise ainsi l’ensemble des 192 états membres ayant ratifié la convention. Depuis sa signature en 1992 lors du Sommet de la Terre (Rio de Janeiro), les pays membres se réunissent annuellement afin de s’assurer de sa bonne mise en œuvre et de décider de nouvelles mesures à appliquer. 
Ces conférences internationales portent le nom de « Conférences des Parties » (COP) et se déroulent chaque année dans un Etat différent. La première édition s’est tenue à Berlin en 1995.

Résumé des éditions précédentes

Les plus grands accords environnementaux que nous connaissons aujourd’hui ont vu le jour lors de précédentes éditions des Conférences des Parties. Le plus connu est sans doute le Protocole de Kyoto, décidé lors de la 3 ème édition en 1997. 
Cet accord n’est entré en vigueur qu’en 2005, et pour une durée limitée allant jusqu’en 2012. Il imposait des mesures contraignantes aux pays industrialisés pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, mais n’a pas été ratifié par les 192 états membres. En 2009 et 2010, les accords de Copenhague et de Cancún ont pour principal objectif de limiter le réchauffement climatique à +2 degrés Celsius. Cependant, aujourd’hui encore, la conférence de Copenhague est vue comme un échec car en période de crise, les états ont eu beaucoup de mal à convenir d’une action globale.

La dernière conférence s’est déroulée en Décembre 2012 à Doha (Qatar). Elle devait déterminer les conditions d’une nouvelle période d’engagement du protocole de Kyoto (la première prenant fin en 2012), et dessiner les grandes lignes d’un nouvel accord prévu en 2015. Mais les négociations furent une nouvelle fois difficiles. Au terme de la conférence, le principal accord trouvé fut la durée de prolongation du protocole de Kyoto (jusqu’en 2020). Le Canada, la Russie et le Japon ont décidé de se retirer du processus.
Les états ayant renouvelé leur engagement ne représentent désormais que 15% des émissions mondiales de GES.

Où se déroulera la 21ème Conférence des Parties ?

Lors de la conférence de Doha en Décembre 2012, la France a officiellement présenté sa candidature pour accueillir la 21ème Conférence des Parties en 2015. Cependant, la désignation officielle de l’état membre qui accueillera la conférence de 2015 n’aura lieu que lors de la prochaine édition: en Novembre prochain à Varsovie. Si la candidature de la France est retenue, la conférence se tiendra sur le site de Paris Le Bourget, en Seine-Saint-Denis (93).

Quel sera l’objectif de cette 21ème édition ?

Vous l’aurez compris, 2015 sera l’année d’un nouvel accord international qui entrera en vigueur en 2020, date de fin d’application du protocole de Kyoto. Les deux prochaines éditions devront permettre de dessiner plus précisément les axes de ce futur accord, enjeu majeur de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. 
La difficulté sera alors de trouver un accord engageant un maximum de pays membres, et en priorité les principaux pays pollueurs. 
Rappelons tout de même que le nombre élevé de participants rend la tâche de mettre tout le monde d’accord très ardue. De plus, tous les Etats n’ont pas le même niveau de développement et chacun d’entre eux doit faire face à des difficultés internes qui lui sont propres. 

Mais la difficulté majeure sera sans doute de responsabiliser chaque pays individuellement, lorsque « le monde entier» est responsable du dérèglement climatique.

Publié par Rédaction Durable
le jeudi 25 Juillet 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
samedi 11 Juillet 2015 à 10:38 Par ma bea
 

Je voudrais obtenir votre abonnement

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !