La certification LEED

 
Les professionnels du bâtiment, que ce soit pour des particuliers ou pour des immeubles publics et/ou des bureaux, prennent de plus en plus en compte le critère environnemental au moment de l’élaboration d’un projet. La certification ²® (Leadership in Energy and Environmental Design) est un référentiel éco-responsable sérieux, gage de qualité et de pérennité.

Qu’est-ce que la certification LEED® ?

Apparue pour la première fois fin des années 90, la certification LEED® a été élaborée et développée par le US Green Building Council (USGBC), une organisation professionnelle à but non lucratif garante du respect du référentiel LEED®. L’objectif d’une telle certification est de promouvoir et de renforcer les qualités de hautes performances environnementales des édifices durables. Tout droit venu des Etats Unis, ce référentiel est aujourd’hui le système d’évaluation des bâtiments le plus utilisé au monde. La certification LEED® est accordée pour l’ensemble d’un projet et non pour un produit ou un matériau. L’USGBC, qui a mis en place ce standard, se donne pour règle le respect des 3 R, à savoir :
• Réduire les déchets et les ressources utilisées 
• Réutiliser les matériaux 
• Recycler les matériaux Pour ce faire, le standard LEED® tient globalement compte de 6 critères d’évaluation qui sont : 

- l’efficacité énergétique 
- les économies en eau 
- l’efficacité du chauffage 
- l’utilisation de matériaux locaux 
- la réutilisation de l’excédent de matériel 
- l’innovation et la conception 

Sur la base de ces 6 critères, la certification LEED® sera accordée en tenant compte du projet dans sa globalité, depuis le début de la construction jusqu’à son utilisation en tant qu’habitat au quotidien.

Comment obtenir la certification LEED® ?

A chaque critère évalué est attribué un certain nombre de points qui permettront d’obtenir une certification d’un niveau distinct selon les points accumulés. Un projet est noté sur un total de 110 points menant à l’obtention d’une mention différente par certification, qui peut être « Certifiée » (de 40 à 49 points), « Argent » (de 50 à 59 points), « Or » (de 60 à 79 points) ou bien « Platine » (de 80 points et plus). 
Les professionnels de la construction écologique peuvent obtenir l'accréditation LEED® en passant un examen, le LEED Accredited Professional Exam. Les personnes reçues deviennent des LEED Accredited Professionals ou LEED APs. 
Ces dernières connaissant particulièrement bien le système de notation LEED® (LEED Rating System) sont sollicitées pour participer à la classification des bâtiments selon ce système d’évaluation. Les accréditations professionnelles sont gérées par le Green Building Certification Institute, organisme de certification indépendant reconnu par l’USGBC.

Les objectifs de la certification LEED®

Le standard LEED® entend créer des édifices durables offrant un rendement économique supérieur. Réduire les quantités de ressources utilisées par le secteur de la construction et sensibiliser au respect de l’environnement, et donc au respect de la personne, font également partie des ambitions du référentiel LEED®. Certains gouvernements offrent déjà des subventions pour couvrir les surcoûts liés aux critères de la certification favorisant ainsi son essor. Plus cette certification sera plébiscitée plus le nombre d’entrepreneurs la proposant aux clients va augmenter, ce qui la rendra plus accessible et donc plus attrayante.
Parallèlement, l’intérêt pour la construction écologique va certainement se renforcer avec la prise de conscience des enjeux environnementaux et grâce au développement de nouvelles technologies, ce qui devrait également avoir un impact positif sur les coûts.

Les avantages de la certification LEED®

La qualité environnementale est bien entendu un critère prédominant, d’autant plus que l’écologie induit aussi le respect de la santé de l’homme, grâce notamment à la qualité de l’air que l’on respire, de l’eau que l’on utilise et à l’ergonomie à l’intérieur de l’habitation.
Les professionnels du bâtiment négligent souvent la quantité d’énergie et de matériaux indispensables pour mener à bien un projet de construction. En effet, la construction ou la rénovation d’un bâtiment nécessite le recours à des ressources qui ne sont pas inépuisables (bois, métaux…).
La certification LEED® est la garantie que les entrepreneurs et les concepteurs s’engagent à diminuer l’impact de la construction sur l’environnement pendant et après sa réalisation. De même, les efforts réalisés vont permettre de réduire la consommation de ressources énergétiques tels que l’électricité, l’eau ou le chauffage et par conséquent, diminuer sensiblement les frais d’exploitation. Le fait que la demande de certification LEED® se fasse sur internet (Portail LEED® online) est aussi un atout intéressant.

Les points faibles de la certification LEED®

Lorsque l’on parle de construction écologique l’on pense immédiatement aux coûts et les normes de construction LEED® n’échappent pas à cette règle car elles entraînent, il est vrai, un surcoût en comparaison aux constructions classiques. Néanmoins, comme un grand nombre de constructions vertes, ces surcoûts sont amortis en quelques années, à hauteur de l'investissement.
Il est également reproché au référentiel LEED® de ne pas tenir compte des facteurs environnementaux locaux, comme par exemple la température moyenne à l’extérieur. De même, certains déplorent que la certification LEED® se réfère à des normes nord-américaines (ASHRAE, ASTM, ANSI), ce qui limite leur adaptation dans des pays ne souhaitant pas s’y référer, même s’il s'agit cependant des standards les plus largement utilisés dans le monde. En fait, ces critiques proviennent bien souvent d’agences concurrentes, elles-mêmes en charge de l’élaboration de normes.

A l’évidence, le référentiel LEED® se développe et s’impose en France comme une norme incontournable pour les projets éco-responsables. Certaines réticences, du fait notamment du coût à l’investissement, devraient s’estomper grâce au développement, au niveau international, de cette certification qui, non seulement s’avère rentable sur le long terme, mais qui est aussi une garantie sérieuse quant au respect de l’environnement et du bien-être et de la santé des personnes vivant dans une habitation certifiée LEED®.

Publié par Rédaction Durable
le vendredi 16 Aout 2013

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !