La baisse de consommation de charbon à l’origine du réchauffement climatique

 

Depuis maintenant plus de trente ans, brumes et brouillards se font bien plus discrets sur l’ensemble de l’Europe. Des scientifiques ont relié cette disparition à la baisse de la consommation de charbon. Un phénomène peu étudié par la communauté scientifique, mais qui pourrait avoir son importance dans le dérèglement climatique.

 

                                  la_baisse_de_consammation_de_charbon_a_l_origine_du_rechauffement_climatique

 

L’enveloppe constituée des nuages, brumes et brouillards issus des émissions de charbon aurait un rôle protecteur dans le phénomène de changement climatique.

 

  • Les périodes de brouillards et brumes divisées par deux depuis 1970

 

La raréfaction des brouillards, brumes et nuages provenant de l’activité industrielle est bien connue, mais n’avait jamais été étudié à grande échelle. Les chercheurs Robert Vautard et Pascal Yiou (laboratoire des sciences du climat et de l'environnement) et le météorologue néerlandais Geert Jan Van Oldenborgh ont décidé de se pencher sur les causes de cette curieuse modification de la climatologie locale.

 

Les scientifiques ont pu mener leurs études grâce à des données conservées par les aéroports du monde entier. Le secteur de l’aéronautique préserve par défaut les enregistrements de la « visibilité horizontale ». Et le verdict est clair. Le nombre de périodes comportant brumes et brouillards a été divisé par deux depuis les années 70. Ce résultat s'accompagne d’un constat surprenant : la raréfaction est plus intense à l’Est que sur le reste de l’Europe.
Les chercheurs, publiant leurs conclusions dans Nature Geoscience, considèrent que la clarification de l’atmosphère en résultant pourrait participer de manière significative au réchauffement climatique du continent. Effectivement, plus l’air est opaque, plus le rayonnement solaire est réfléchi, retournant vers l'espace, ce qui refroidit les basses couches et le sol.

 

  • Le dioxyde de soufre rafraîchirait l’atmosphère…

 

Mais pourquoi une diminution des brumes et brouillards? C’est ici qu’intervient le SO2 (dioxyde de soufre), ou du moins son déclin. Cette molécule est principalement produite par la combustion du charbon et du pétrole. Ses effets sont à l’opposé de ceux des gaz à effet de serre sur l’atmosphère. En augmentant la réflexion de la lumière (albédo), elle renvoie une partie du rayonnement vers l’espace, réduisant ainsi le réchauffement climatique.

 

Aussi, la présence de dioxyde de soufre entraîne l’apparition d’aérosols, plus précisément des particules de sulfates. Comme toutes les particules, elles se transforment en noyaux de condensation autour desquels se forment des gouttelettes d’eau. Autrement dit, du brouillard. Moins de dioxyde de soufre donc moins de particules en suspension d’où moins de brouillard. Cette hypothèse est totalement vérifiée par l’observation. Suite à l’abandon progressif du chauffage par le charbon, les émissions de SO2 en France ont vu leur quantité diminuée d’un facteur 10 en trente ans.

 

Ce phénomène alourdissant le réchauffement climatique tend cependant à réduire ses effets dû à la part de plus en plus réduite du dioxyde de soufre dans la pollution de l’atmosphère. Sa suppression totale n’entraînerait plus de conséquences notables sur la fréquence des brumes et brouillards tant  son émission est  faible à l’heure actuelle. Pour conclure, le réchauffement climatique en Europe ne devrait plus uniquement résulter de l’émission de gaz à effet de serre dans les années à venir.

 

Jean-Luc Goudet

 

Consulter l’ article original sur Futura-Environnement  

Publié par Marie Roussel
le lundi 23 Aout 2010 à 10:00

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 29 Aout 2011 à 22:57 Par salve
 

On ne se moque de personne, ou alors de tout le monde !
Mais de toute façon, nos modes de vie avilissant sont une moquerie perpétuelle à l'encontre de la "simplicité" de la nature !
Le pire étant que nous ne remettons jamais en cause notre développement à la surface de la planète...

lundi 15 Aout 2011 à 18:08 Par Fred
 

De qui se moque-t-on?

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !