L’iceberg à la dérive du glacier Petermann ne présente pas de risque immédiat

 


L’immense bloc de glace de 260 Km² - l’équivalent de trois fois la taille de Paris -  qui s’est détaché du glacier Petermann au Groenland ne présente pas de risque immédiat. Cette information a été révélée par une météorologiste canadienne. En moins d’une semaine, l’iceberg s’est déjà pourtant déplacé sur une dizaine de kilomètres mais devrait mettre entre un à deux ans avant d’atteindre les côtes canadiennes.

 

 

                         L’iceberg à la dérive du glacier Petermann ne présente pas de risque immédiat

 

(Crédits : AFP)

 

 

  • Le bloc de glace ne présente «  pas de risque immédiat »

 

Une météorologiste canadienne a affirmé que le bloc de glace qui s’est détaché du glacier Petermann au Groenland « ne présente pas de risque immédiat ». Elle explique notamment que l’immense iceberg de trois fois la taille de Paris n’atteindra les côtes canadienne qu’au bout d’un ou deux ans. En moins d’une semaine, le bloc de 260km² de glace s’est pourtant déplacé sur une dizaine de kilomètres.

 

  • Les circonstances restent inconnues

 

Pour l’heure, aucun scientifique n’est capable d’expliquer les circonstances qui ont contribué  à ce qu’un bloc de glace de cette taille se détache de la calotte glaciaire. Le changement climatique resterait néanmoins la raison principale de se détachement. La météorologiste canadienne a notamment indiqué que d’autres phénomènes similaires pourraient  se produire  avant la fin de l’été dans l’Arctique sans donner plus de précision.


Publié par Sitan KOITA
le jeudi 12 Aout 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !