Joyeux Noël écolo

 

Noël arrive avec son cortège de cadeaux, de retrouvailles familiales plus ou moins apaisées, de repas sans fin… Autant dire que le développement durable est loin de figurer en tête de liste des préoccupations des Français pendant la semaine des fêtes. Et pourtant, il suffit comme souvent de petits gestes presque anodins pour que Noël ne ruine pas l’empreinte écologique de toute une année. Mode d’emploi !

    

Premier point noir, le sapin ! Chaque année, les Français décorent six millions de sapins dont 5 millions sont naturels, l’option à privilégier, contrairement aux idées reçues. Certes, ces sapins proviennent d’exploitations spécialisées, à 80 % françaises, et ne relèvent pas de la déforestation, mais autant assurer une fin de vie tout aussi écologique à son sapin. Il existe désormais de plus en plus d’opérations municipales de collecte de sapins de Noël défraîchis : destination le compost. Autre solution, le sac à sapin ! Bref, les options ne manquent pas.

 

Maintenant, les emballages. Et oui, ils ont beau faire la joie des jeunes et moins jeunes, ces tonnes de papier cadeau finissent par peser lourd dans le bilan carbone : les emballages représentent quelques 23 % des déchets produits par les ménages. Quelques réflexes qui n’ont rien de sorcier, limiter la quantité de papier, utiliser des papiers cadeaux recyclés tout aussi jolis et bien plus écologiques ou encore pratiquer le tri sélectif au lieu de les jeter avec le tout-venant. Autant d’éco-gestes qui n’ont rien d’un sacrifice.

 

Et les cadeaux ? Pourquoi ne pas concilier les aspirations de nos chères têtes blondes avec l’éco-bilan le plus léger qui soit. Si tant est que c’est possible ! Fort heureusement, les fabricants de jouets tentent de plus en plus de jouer la carte de l'éco-responsabilité, reste à vérifier que la réalité corresponde bien au discours. En attendant, les jouets en bois ont fait leurs preuves auprès du Grenelle de l'environnement, moins auprès des fameuses têtes blondes.

 

Quant au repas de Noël, le foie gras risque de faire de nouveau parler de lui : l’éternel débat entre les gourmets et gourmands de tous bords d’une part, et les défenseurs des droits des animaux risque d’être une nouvelle fois bien animé. Ne reste plus qu’à espérer que tous soient d’accord à votre repas, ou vous procurer du foie gras sans gavage forcé pour concilier au mieux les deux points de vue.

 

Publié par Isabelle Tissot
le mardi 20 Décembre 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 16 Septembre 2013 à 18:36 Par Leo
 

He be, s'est pas foulée l'Isabelle... Et pour les cadeaux, suggérer de réaliser soi-même des cadeaux personnalisés, ou d'offrir des cadeaux immatériels comme une sortie ou une activité à faire en commun, c'est pas assez ecolo, ou pas assez du gout des enfants (stop avec les têtes blondes, la majorité sont brunes au cas où vous auriez pas remarqué)

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !