« Indignez-vous » : l’appel de la jeunesse

 

 

Occuper la place publique, débattre, et appeler à une vraie démocratie, maintenant ! « Democracia Real Ya ! », le mouvement pacifique et civique tente de donner de la voix en Europe. Une nouvelle vague révolutionnaire ? Non Sire, un toit, un travail et un avenir durable, telles sont les revendications d’une jeunesse en mal d’emploi et de représentation politique. De Madrid à Athènes, de Barcelone à Paris, le mécontentement fédère des milliers d’ « indignés » dans la rue. Cette semaine, l’écogeste est Web 2.0. Twitter, Facebook, des réseaux sociaux pour mobiliser les « indignés » d’Europe dans la lutte sociale.

 

Les indignés prennent la place de la Bastille

 

Symbole d’une génération européenne en mal d’emploi et malmenée par les faibles salaires, les « indignés » espagnols ont investi la rue pour dire leur colère. Les effets de la crise économique de 2008, puis l’éclatement de la bulle immobilière, enfin la cure d’austérité ont fini par indigner cette jeunesse espagnole. Malgré la déroute du Parti socialiste espagnol aux élections municipales et régionales, le gigantesque sit-in madrilène de Puerta del Sol continue de réunir des milliers de personnes. 

 

A Madrid, épicentre de la contestation, jeunes et moins jeunes, retraités et fonctionnaires, altermondialistes et apolitiques crient leur ras-le-bol de la précarité. Une société où le chômage culmine à 20 % pour les actifs et à 45 % pour les moins de 30 ans, sans compter une dette publique abyssale : 70 % du PIB. Peu glorieuses, les perspectives de croissance économique ne devraient pas dépasser 1 % du PIB (2011). Pas de répit dans la crise. Alors forcément, le cahier de doléances est chargé de requêtes et d’espoir. 

 

« Indignez-vous » l'appel de la jeunesse

 

« Yes we camp ». Occuper la place et appeler à une véritable démocratie, maintenant ! Le mouvement « Democracia Real Ya ! » entend donner un sérieux coup de jeune à un système politique jugé obsolète. Marre de l’alternance démocratique sans réelles alternatives aux maux du chômage. Marre de la « génération à 1 000 € ». Alors les idées émergent au fil des assemblées générales, à l’image de la réforme du mode de scrutin souhaitée pour laisser place aux petits partis dans l’arène politique.   

 

Puerta del Sol, place de la Bastille : même combat ? De Madrid à Paris, le mouvement du 15 mai inspire d’autres « indignés » en Europe. Lassé par le capitalisme financier, exaspéré par les profits astronomiques des banques dans l’après crise de 2008, fatigué par le mensonge et la langue de bois des hommes politiques, le sympathique mouvement estudiantin prendrait-il des allures de populisme ? Négatif selon Julien Lucy, un des organisateurs des « indignés » de la Bastille. « Non c’est un mouvement populaire et spontané. Il n’y a pas d’homme providentiel ici ou de leader pour incarner nos revendications démocratiques. » 

 

Pas de leader, pas de porte-parole désigné, mais trois règles d’or qui s’imposent : rassemblement partisan et dérives xénophobes interdites. Enfin, prière de venir accompagné et surtout sans alcool. « C’est un mouvement d’individus et de citoyens. C’est vrai il n’ y a pas de leader, mais ça ne veut pas dire qu’il n’ y a pas d’organisation. En interne, sept commissions se partagent entres autres la logistique, la communication, la diffusion des tracts, le buzz SMS, le projet de la bibliothèque autogérée et peut-être une commission massages à venir (rires). Dormir dehors et tenir des AG jusqu’ à pas d’heure, je confirme ça fait mal au dos. » 

 

« Nous ne sommes pas des marchandises », « Paris debout, réveille-toi ! ». Les slogans fusent et la foule des anonymes afflue. Dimanche dernier, ils étaient un peu plus d’un millier à vouloir prendre la Bastille. La « French révolution » serait-elle en marche ? « Etudiants, immigrés tunisiens, salariés de chez Renault ou encore stagiaires de Pôle emploi, tous veulent se réapproprier le débat. » Et de remettre dare-dare sur le devant de la scène la question sociale, avant que l’extrême droite ne s’en charge. 

 

Les indignés, l'analyse politique de Frédéric Zalewski

 

Puerta del Sol, nouvelle vague révolutionnaire ? « Le modèle de la place Tahrir est explicitement revendiqué par les Espagnols. » Frédéric Zalewski, Maître de conférence de science politique (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), signe la rubrique « personnalité de la semaine ».
« C'est sans doute une tendance de fond des contestations actuelles que d'être hybrides, de mêler des caractéristiques piochées ça et là sans aucune centralisation formelle mais avec une vraie cohérence politique, du fait du recul des appareils politico-militants centralisés comme pouvaient l'être les dispositifs du type PCF/CGT en France, par exemple. La dénomination choisie par les contestataires, les "indignés", en référence au livre de Stéphane Hessel, le montre aussi. »

 

Pour les « indignés », l’ écogeste sera Web 2.0 : Facebook, Twitter, des outils numériques fers de lance de la mobilisation. Fédérer le plus grand nombre, coordonner des rassemblements rapidement et à moindre coût, lancer des mots d’ordre, relayer l’information, les réseaux sociaux deviennent incontournables. 

Des tweets en cascade pour Julien Lucy (qui ne quitte plus son BlackBerry depuis une semaine) ont contribué, en partie, à activer des réseaux place de la Bastille. « La solidarité de quartier commence à se mettre en place. Le patron d’un bar va nous alimenter en électricité grâce à une grosse rallonge, une boulangerie va nous faire un prix pour la commande de pain, et puis on est en contact avec un libraire pour le projet de la librairie autogérée. C’est très important en tout cas, car c’est un peu la philosophie d’un mouvement ouvert à tous, ça doit donc se faire avec le plus grand nombre de participants. »  

 

 

Photo : Flickr - a_synrix

 

Publié par Christophe Baudouin
le mardi 31 Mai 2011

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 6 Juin 2011 à 13:49 Par Voleurs, voleurs
 

Dimanche 5 juin, 50 000 indignés place Syntagma. Oui, l'espoir fait vivre!!!

samedi 4 Juin 2011 à 10:21 Par mp.brunin@yahoo.fr
 

bravo les jeunes! Grace à vous, on verra peut etre un monde qui reflechit sur les vrais valeurs et le sens de la vie .

jeudi 2 Juin 2011 à 13:18 Par FLAMENCA
 

A Bordeaux, ça commence à bouger et à bosser sérieux.
Un beau rassemblement de citoyens divers, pour se réapproprier ensemble la Démocratie volée par les scrutins.
Qu'est ce que c'est pour toi la Démocratie?
Dis-nous ce qui t'indigne.
Seule règle, Liberté d'expression, Devoir d'écoute, Respect.
Enfin de l'espoir !
Rendez-vous tous les jours à 19h, place de la Victoire.
Au plaisir de vous y voir, Marie Laure NOUQUERET.

mercredi 1 Juin 2011 à 09:19 Par gavroche
 

@so, atila

la plateforme Web du mouvement pour une réelle démocratie relaie l'ensemble des actions en France :

http://www.reelledemocratie.fr/

mardi 31 Mai 2011 à 16:00 Par so, atila
 

quelle est le prtochain mouvement? Je uis content qu'ils est faits ça surtout le petit milliers a Paris car sarkozy ne pensait pas que ça existe chez lui, il en faut un peu partout comme ça en france,pour sensibiliser les quelquesd anciens qui tiennent prés a répondre a cette demande "on continue le combat"

mardi 31 Mai 2011 à 14:37 Par printemps européen
 

6ème jour de mobilisation à Athènes et 20 000 personnes qui étaient présentes dimanche 29 mai place Syntagma, en écho aux " indignés ". Mais Jean-Pierre Pernaud, l'info la + importante c'est l'augmentation des prix à la consommation pour les touritses en escapade en Grèce. Quel professionnalisme ce Pernaud..;-)

mardi 31 Mai 2011 à 14:03 Par le mataf
 

Bravos Monsieur ROZZI Pascal ,ça c'est un bon rappel à l'ordre à tous ces incapables mais fort doués pour remplir leurs poches .
Vous dite clairement qui sont les voyous ,vos écris soulignent cruellement la vérité.
La FRANCE est au bord de l'abîme ,ne comptons que sur nous ,ne plus faire le jeu de nos ennemis communs en érigent une montagne contestataire si possible pacifique ,mais lourde de menaces !
Notre liberté sera en marche le jour ou ont aura la volonté de supprimer la leur.
Debout citoyens ,relever vous peuple du monde..brisons nos chaînes marchons! marchons la route sera longue et dangereuse ,mais pleine de promesses et de libertés.
Comme le dit si bien NOUCHKA allons prendre ces choses simples,concrètes , qui nous reviennent de droit

mardi 31 Mai 2011 à 10:23 Par platon
 

Mais pourquoi la langue de bois a-t-elle autant de succès auprès de nos hommes politiques ? Voilà un très beau sujet de philo pour la baccalauréat 2011...

mardi 31 Mai 2011 à 10:05 Par le mataf!
 

Ben ça alors !
Il y a longtemps que ce mouvement est en marche , mais maintenant il y a toute les couches de cette pauvre société qui est touché,tant mieux si les" bourges"ont chaud au fesses .
Mon maître à penser a et est toujours G.BRASSENS .
Vive la ligue ...vive la ligue

mardi 31 Mai 2011 à 09:34 Par nouchka
 

bravo aux jeunes (et moins jeunes, dont je fais partie !) de se révolter contre un système qui est en fin de vie et dont le remplacement n'a pas encore été prévu par les "grands" (connus, mais pas plus intelligents pour autant car trop privilégiés et déconnectés de la réalité !). Esprit d'équipe, ouvert à tous : encore bravo ! Nous sommes tellement nombreux à être concernés ! Demandons des choses simples, concrètes, qui devraient aller de soi mais qui ont été oubliées...

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !