France : un budget 2011 « historique » ?

 

 

138 milliards d’euros de déficit public en France : record absolu ! Mercredi dernier, le budget 2011 a été présenté en Conseil des ministres. Et c’est un nouveau budget national déficitaire (92 milliards d’euros). Un de plus depuis 1974 et la fin des Trente Glorieuses. C’est donc le flop de la semaine. Outre-manche, c’est la folie des grandeurs au large des côtes du Kent. Imaginez, une plateforme offshore qui pourra alimenter 200 000 foyers en électricité. Voici donc le top de la semaine version gigantesque parc éolien offshore au monde.  

 

 

 

assemblee-nationale



Un budget national « historique » selon le ministre du Budget, François Baroin. L’objectif est ambitieux : ramener le déficit de 7,7 à 6 % du PIB en 2011. Mais si la crise financière (2008) est passée par là, le bouclier fiscal et le loupé de la baisse de la TVA dans la restauration sont pointés du doigt. Rappel cinglant pour Nicolas Sarkozy : ces mesures fiscales ont coûté plus de 10 milliards à l’Etat. Et c’est le flop de la semaine.



Alors fini le temps du bling-bling et de la mondanité. Ce sera pain sec et à l’eau dans les ministères. Celui de l’Environnement voit ainsi son budget diminuer de 2 %. Mais pas de panique pour Jean-Louis Borloo. Car la fiscalité « verte » reste « vivante ». Non, pour le ministre il n’y a vraiment aucune contradiction avec le Grenelle de l’Environnement. Pas même avec la baisse de moitié des crédits d’impôts sur les dépenses en photovoltaïque (de 50 à 25 %).


 

 

jean-louis-borloo-ministre-environnement

 

 

Faire des économies ne se limite donc plus à la réduction du train de vie de l’Etat. Au programme : coupes franches dans les dépenses publiques, non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et rabotage des niches fiscales à hauteur de 10 milliards. Ceinture pour tout le monde !



Outre-manche, le vent souffle sur l’éolien. Voici le top de la semaine ! Le gouvernement britannique mise sur l’énergie éolienne pour réduire ses émissions de carbone. Ça tombe bien, la Grande-Bretagne est plutôt à la traîne en matière d’énergie renouvelable. 



                                           

ferme-offshore-eolien

                                           (crédit : Flickr.com-phault).

 


L’affaire se passe au large du Kent dans le sud-est de l’Angleterre. Le gigantesque parc éolien offshore de Thanet a pour ambition d’alimenter près de 200 000 foyers en électricité. De quoi remporter la palme de la plus grande ferme offshore au monde. A la clé, c’est un ensemble de 100 éoliennes pour une puissance avoisinant les 300 mégawatts.



Et si les industriels se mettaient enfin à croire en la compétitivité de l’éolien offshore pour réduire la dépendance au charbon ou au nucléaire ?

 

 

 

Publié par Christophe Baudouin
le lundi 4 Octobre 2010 à 11:12

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !