Et si les planches de surf devenaient éco-responsables ?

La marque Notox investit la filière développement durable

 


A Anglet se joue une petite révolution dans la fabrication de planches de surf. La marque Notox défend la démarche développement durable pour une activité jugée peu conciliante avec l’environnement. Ainsi, trois amis ingénieurs passionnés de surf ont mis en commun leur fibre écologique pour créer une marque socio-durable de planches. Dominique Villenave, Pierre Pommiers et Benoît Rameix innovent avec le surprenant « lab Notox ».

 

 

 

notox

 

 

 

  • L’innovant « lab Notox » à Anglet


Planches de surf Notox Un challenge technologique pour des planches éco-responsables. Le pari était osé  pour Dominique Villenave, Pierre Pommiers et Benoît Rameix ! L’activité du surf a beau être « fun », elle n’en demeure pas moins polluante. Une foule de produits toxiques se succèdent à chaque étape de production des planches : fibre de verre, résine polyester et époxy, acétone et styrène monomère (solvants). C’est là que l’innovant « lab Notox » devient intéressant. Ultramoderne, l’atelier « durable » c’est un extracteur de poussières, un système d’aération perfectionné, des racks et des lampes ajustables qui ont pour objectif de traiter l’air des solvants et des poussières fines dangereuses pour la santé. Une démarche développement durable en plein sens du terme. Le « lab Notox » permet de préserver par la même occasion les poumons des shapers (fabricants de planches) équipés de masques.

 

 


Benoît Rameix en pleine opération de glaçage de sa planche dans le mystérieux « lab Notox » :

 

 

 

 

 

  • Des planches éco-responsables


La marque Notox s’investit également dans le recyclage et le traitement des déchets. Bon à savoir, une planche de 3kg génère entre 1,5 et 2 kg de déchets (mousses polyester, fibres de verre, résines époxy…). Mais chez les ingénieurs de Notox, on a de la suite dans les idées. C’est en collaboration avec le CNRS de Grenoble que naît le modèle en nid-d’abeilles cartonné résistant à l’eau. L’avantage de ce prototype se trouve dans le choix des matériaux avec un process de production (opération de stratification) aux normes européennes. La fibre de lin naturelle est alors privilégiée au dépend de la traditionnelle fibre de verre. Dans ce challenge technologique, la planche conserve aussi ses caractéristiques principales : flexibilité et solidité.

 

Avis aux amateurs : les surfeurs professionnels, les shapers de la région ou les passionnés de la glisse du week-end sont invités à franchir le pas du « lab Notox » pour des planches moins nocives pour l’environnement et la santé. Notox voit grand, et envisage de créer un label de planches « écolo » ; pour montrer la voie à suivre dans la filière des artisans shapers ?

 

 


Vous avez des idées pour l'info durable dui jour ?

Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

 

Publié par Christophe Baudouin
le mercredi 14 Juillet 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !