En Ecosse, le biogaz et le whisky ont de l'avenir

L'île d'Islay innove en recyclant les déchets lors de la fabrication du whisky

 

 

Les déchets d’une distillerie de whisky au service du biogaz et de l’électricité ! Sur l’île d’Islay en Ecosse, le whisky comporte d’autres vertus que celles reconnues pour son malt de qualité. Soucieux de sa facture carbone, Mark Reynier, le propriétaire de la distillerie de Bruichladdich se lance dans la technique du biogaz via le recyclage des déchets de sa distillerie.

 

 

Islay en Ecosse

                                Port sur l'île d'Islay en Ecosse (crédit photo : Elkor - iStockphoto)

 

 

  • La distillerie de Bruichladdich


Sur l’île d’Islay, surnommée " La reine des Hébrides ", située à 27 km à l’ouest de la côte Britannique, les gérants de distillerie prennent des initiatives audacieuses pour réduire la facture carbone de leur activité. La production de whisky demande de gros besoins en énergie. L’idée du responsable de la distillerie de Bruichladdich est d’installer des digesteurs anaérobies destinés à transformer les milliers de tonnes de déchets issus de la fabrication de whisky en méthane ; puis de la brûler pour produire de l’électricité. Le chef d’entreprise ne s’y trompe pas : la production de biogaz alimenterait à 80 % l’électricité de son activité et réduirait par la même occasion les frais de transports de ses déchets estimés à 22 700 euros.

 

 

  • Un projet qui s’exporte sur l'île


Enjeux économiques et raisons écologiques se rejoignent dans ce projet de recyclage et séduisent d’autres responsables de distilleries dans la région. Produire l’énergie sur place via la technique du biogaz offre de réelles opportunités économiques. Surtout si le réseau d’électricité de cette île de 3 000 habitants connaît quelques défaillances. En cause : un câble obsolète qui relie la petite île d’Islay à la Grande-Bretagne responsable des sautes de tension. A noter que le projet de Mark Reynier se pare d’une stratégie de communication. Se démarquer par exemple des autres producteurs avec la fabrication d'un whisky " made in Bruichladdich " sous des aspects écologiques inattendus.   

 

 

  • Une fabrication énergie renouvelable qui fait des heureux


La société Britannique Biowayste spécialisée dans les installations de digesteurs anaérobies se frotte les mains sur ce marché d’énergie renouvelable en plein essor. “ Il y a 5 000 petites entreprises alimentaires en Grande-Bretagne ”, affirme le PDG de Biowayste, Barry Howard. Le système de recyclage des déchets provenant de la distillerie s’exporte sur l’île. Sept autres distilleries (Ardbeg, Laphroaig, Lagavulin, Bowmore, Caol Ila, Bunnahabhain et Kilchoman) ont déjà fait connaître leur intérêt pour le principe de production d’électricité sur place. Le gain environnemental est de taille : réduire la pollution marine, offrir une alternative au transport des déchets des camions-citernes à fortes émissions de CO2 via la production importante de biogaz.  





Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com


Publié par Christophe Baudouin
le lundi 15 Mars 2010

 



Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez sûrement :

 
Réagissez !
Enregistrer
 
mardi 16 Mars 2010 à 06:51 Par Florian Martin
 

Moi j'dis, c'est Yves qui va être content ! ... A bon entendeur...

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !