Eco-prêts à taux zéro : un démarrage réussi !

En 2009, 75 000 Français ont profité de ce dispositif pour financer des travaux d’économie d’énergie

 

Panneaux solaires sur le toît d'une maison Le 5 février dernier, l'ADEME a publié le premier bilan de l'éco-prêt à taux zéro. Comme leur nom l’indique, ces prêts sont octroyés par les banques pour permettre aux particuliers de financer des travaux d’économie d’énergie … sans avoir à payer d’intérêts. Ce dispositif, en vigueur depuis le 1er avril 2009, a séduit 75 000 Français durant ses 8 premiers mois. Un « démarrage réussi » pour la Fédération bancaire !



  • Le montant moyen d’un éco-prêt est de 17 000 €

 

L’objectif de ce prêt, qui peut être accordé à tout propriétaire d'une résidence principale construite avant le 1er janvier 1990, est d’encourager les Français à réaliser des travaux d’aménagement coûteux au départ mais qui permettent ensuite de réaliser d’importantes économies. Le montant moyen d'un éco-prêt en 2009 est de 17 000 euros et les banques peuvent prêter jusqu’à 30 000 euros pour financer ce genre de projets. Il s’agit donc bien de sommes importantes pour des particuliers. Le résultat d’une conscience écologique grandissante ou un potentiel d’économies financières motivant ?

 

 

  • Une réduction de facture de 10 à 20%

 

En signant le protocole de Kyoto, la France s’était engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 5% en 2010 par rapport à 1990. Or le bâtiment représente 21% des émissions de gaz à effet de serre de la France, l’éco-prêt à taux zéro a donc été conçu comme un moyen de s’attaquer à l’un des plus gros postes d’émissions. Sachant que le Grenelle de l’Environnement a fixé l’objectif d’une division par 4 de la consommation énergétique totale du parc résidentiel d’ici 2050. Mais au-delà de la volonté de participer à l’effort commun de réduction des émissions, ce qui motive les ménages c’est la réduction de leur facture ! En effet, d’après l' Ademe, en isolant le toit ou les murs de sa maison, ou en mettant du double vitrage, il est possible de réduire sa facture énergétique de 10 à 20 %.


L’objectif du gouvernement est d’arriver à 200 000 éco-prêts octroyés fin 2010.

 

Publié par Alix PEILLON
le jeudi 18 Février 2010 à 19:09

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !