Dunkerque s'essaye à la ville durable

 

 

Opération " Réflexénergie " acte II. Le 28 janvier dernier, à l’occasion des 11ème Assises de l'énergie et du climat des collectivités territoriales, EDF Communautés et la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD) ont renouvelé leur partenariat pour trois ans. L’objectif de cette collaboration entreprise depuis 2006 vise à améliorer la performance énergétique des logements de l'agglomération dunkerquoise.

 

 

Dunkerque

La ville de Dunkerque au moment du traditionnel rassemblement festif et populaire autour de son carnaval (crédit photo : J.Charles CUVELIER - Fotolia)

 

 

  • Plan climat énergie territorial


Limiter les émissions de CO2, développer les énergies renouvelables, le plan " Climat Energie Territorial " voté par la Communauté urbaine de Dunkerque entend bien booster les initiatives de développement durable dans cette agglomération du Nord. Le défi est de taille et l’échéance arrive à grand pas : une décennie pour réussir à financer les objectifs de l’Union européenne pour 2020 concernant le paquet Climat-Energie. Ainsi, les collectivités sont invitées à réduire de 20 % leurs émissions de CO2, améliorer l’efficacité énergétique de 20 %, enfin privilégier la filière des énergies renouvelables + 20 %. Rappelons que Dunkerque fait partie des 1 000 municipalités et collectivités territoriales qui ont signé le pacte des 3x20 de l’Union européenne.

 

 

  • Les Assises de l’énergie et du climat


A l’occasion des 11ème Assises de l’énergie et du climat à Dunkerque, le célèbre généticien français Albert Jacquard a ouvert les différentes conférences et tables rondes sur les actions à mener d’ici 2020. Ecoquartiers, multiplication de l’offre de transport en commun, énergie renouvelable, isolation énergétique des bâtiments, conseils pour modifier les comportements individuels, sont quelques unes des alternatives qui ont marqué les forums. Les habitants et citoyens de Dunkerque étaient donc invités à participer aux efforts de la collectivité pour une ville plus durable. Ainsi, une mauvaise isolation des combles peut représenter jusqu’à 30% des déperditions thermiques dans un logement.  

 

 

  • Le plan " Réflexénergie "


Nom de code du partenariat : " Réflexénergie " pour une opération qui vise à changer les comportements des habitants à l’échelle d’une agglomération de Dunkerque qui compte près de 210 000 habitants. En effet, selon une étude d’EDF Communautés la moitié des toitures de l’agglomération du Nord serait défaillante. Dès lors, un fonds communautaire a été créé afin d’encourager les travaux d’isolation de combles concernant les logements individuels. Au programme des mesures : aide financière pour l’installation de chauffe-eau solaire et pour la réalisation de travaux d’isolation, réhabilitation de logements ne répondant pas aux normes européennes. Le but de ce co-financement est de réduire la facture énergétique des ménages et donc les émissions de CO2.  


Selon la CUD, la 1ère édition de l'opération " Réflexénergie "  initiée en 2006, a permis d'accorder 2 000 aides (équipements énergétiques, installations énergies renouvelables, isolation, etc.) pour 1 130 réhabilitations thermiques achevées. Toujours de cette même source, la première phase du partenariat a permis d'économiser 6,65 millions de kWh d'énergie et 1560 tonnes d'émissions de CO2.




Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com


Publié par Christophe Baudouin
le mercredi 10 Mars 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !