Des Taxis Low-Cost en Banlieue : Aziz Senni, Fondateur d’ATA France

 

 

« Plus Rapide Que le Bus, Moins Cher Que Le Taxi », tel est le slogan des Taxis Low-Cost ATA en Banlieue Parisienne.

  • Aziz Senni

Aziz Senni est un de ces entrepreneurs sociaux qui débordent d’énergie et d’idées. Créateur de l’association Jeunes Entrepreneurs de France et du projet B.A.C (Business Angel des Cités) qui vise à favoriser la création d’emplois et d’entreprises dans les banlieues, auteur du livre L’ascenseur social est en panne…  j‘ai pris l’escalier, Aziz était déjà célèbre avant tout cela pour la création de son entreprise ATA France.

  • Le « Taxi Brousse » de Banlieue

ATA (Alliance Transport et Accompagnement Ile de France) a été créée par Aziz en février 2000. Il n’a alors que 23 ans. Ses véhicules, inspirés du covoiturage et du « taxi brousse » africain, se veulent « plus rapides qu’un bus, moins chers qu’un taxi ». Le concept : le client indique son trajet et connaît à l’avance le prix de la course, selon une grille forfaitaire. Au cours du trajet, il sait qu’il peut partager le véhicule avec un autre client. Ce sont ces courses en commun qui réduisent les coûts de transport.

  • Des Courses de ProximitéTaxis Banlieue

Les clients d’Aziz font en majorité des trajets de proximité : des personnes âgées qui veulent aller chez le médecin, des mamans pour emmener leurs enfants à l’école ou des femmes de moins de 50 ans qui veulent faire leurs courses. Une des spécificités de ces taxis de banlieue est qu’ils sont adaptés aux handicapés et autres personnes éprouvant de véritables difficultés pour se déplacer. Implantée sur une zone où le chômage est parfois fort, jusqu’à 30 % à Mantes La Jolie, ville où a grandi Aziz, l’entreprise répond à une demande forte des habitants qui ne peuvent s’offrir le taxi et encore moins un véhicule personnel, et des handicapés rarement pris en compte dans les services de transports en commun.

  • Un Entrepreneur « Militant »

Aujourd’hui, ATA génère 50 emplois directs et affiche 3 millions d’euros de chiffres d’affaires. Se disant lui-même    « militant du développement économique des banlieues », Aziz Senni se réjouit : « De nombreuses initiatives naissent dans les quartiers et connaissent un vrai succès : l’effet d’exemplarité marche à fond. Il y a tant d’énergies qui ne demandent qu’à être exploitées ». Cette énergie, il l’a exploitée, et c’est lui qui, désormais, permet à d’autres de le faire.

Vous avez déjà utilisé les services d'ATA ? Vous êtes intéressés ? Faîtes-nous part de vos commentaires !

 

Ci-dessous une intervention d'Aziz Senni :


 

 

  Florian pour Durable.com

Publié par Florian Martin
le vendredi 30 Octobre 2009

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
dimanche 6 Mars 2011 à 09:36 Par taxi driver
 

a quand la fin de la mondialisation , du monopole , des grandes entreprises exploitant le particulier dans tous les sens du terme , en effet derriere se cache de grands groupes comme veolia qui avec keolis sont en train de manger tout le tissu économique de la france , qui se traduit en plus par une exploitation de ses salariés à moindre cout , alors oui le francais devient pauvre car il recherche toujours moins cher. la perte d'argent n'est pas un problème pour eux car ils renflouent les caisses vides d'une filiale par une autre , veolia avec l'eau par exemple , coefficient d'exploitation , pnb sont les maitre mot de ces entreprises , qui tuent à petit feu l'artisanat , et donne de lA merde aux usagers . La grande distribution en est un exemple parfait , à l'époque on rigolait des petits commerçants quand ils criaient à la perte de leur emploi et bien aujourd'hui c'est une réalité et le pire c'est que tout ça est cautionné par l'état merci les conseils généraux . Votre installation est protégée car il y a derrière beaucoup d'enjeux politiques et économique , c'est du communisme déguisé , seules certains d'entre vous subsisteront vive la mondialisation . Alors oui on se révolte car dites moi si vos salariés on payé une formation , on une culture de l'humain et de leur région . On pris un prêt pour s'installer et surtout comment se fait il que votre activité ne soit pas réglementée au niveau des tarifs .
Vous tuez les ambitieux , les évolution de carrière , vous apauvrissez le tissus social , mais peu importe vous vous remplissez les poches sur la naiveté des français . Vous créez une masse uniformisée de crétins asservis avec des petits salaires , de petites prestation, des petiTs humains avec des petites vies dans un petit pays mais ça vous le savez déjà et vous savez manipuler l'opinion pour faire avaler la pillule . En bref vous êtes des exploitant qui allez contribuer à la misère sociale mais que importe il y a de beaux palais à l'étranger .

vendredi 25 Décembre 2009 à 10:43 Par Elise
 

MErci pour cette article. J'habite en région parisienne et j'ai utilisé les services d'ATA pour me rendre à l'aéroport. J'ai été très satisfaite mais surtout l'esprit co-voiturage m'a permis de rencontré deux autres personnes. C'est assez sympa, écologique et economique : pour une fois que le durable n'est pas plus cher ! Alors faites un petit tours sur www.atafrance.com et aidez cette entreprise en parlant d'elle car elle le mérite

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !