Défendre la biodiversité marine en eau douce

 


La journée mondiale de l’eau à l’UNESCO ! A l’occasion de la journée mondiale de l’ eau qui se tiendra à Paris, Rainett, l’ONG WWF-France et l’UNESO organisent une conférence-débat. Au programme : « Bilan sur la qualité de l' eau dans le monde ? », « Quel est l’impact de la qualité de l' eau sur la santé et l' environnement ? », « Quels sont les enjeux de la qualité de l'eau pour la biodiversité ? », sont quelques uns des sujets qui seront traités lundi 22 mars 2010. La soirée se poursuit avec la remise des trophées de la compétition des héros de l’eau…

 

                                     Les bergers du Sahel

                                      Les bergers du Sahel en Afrique (Crédit photo : Somwaya - Fotolia.com).

 


  • La journée mondiale de l’eau


UNESCO la journée mondiale de l'eau Le thème 2010 de la journée mondiale de l’eau : la qualité de l’eau et la protection des eaux douces. Ce rendez-vous annuel organisé par l’ONU a pour objectif de mettre sur le devant de la scène les problématiques de la gestion des ressources en eau sur la planète. A côté des tables rondes et des rapports sur la nécessité d’entretenir les écosystèmes, des manifestations sont prévues dans le cadre de cette journée mondiale qui se veut un appel à la prise de conscience collective : gouvernants, industriels, citoyens. Au menu, des activités ludiques telles que le  nettoyage et la restauration des cours d’eau, des lacs avec des bénévoles.



  • La compétition les héros de l’eau


Pour la 2ème édition de la compétition des héros de l’eau, les challengers s’affrontent sur tout le territoire français autour de trois catégories. Le prix Rainett-Associaton récompense une association qui œuvre pour la préservation des eaux douces et des milieux aquatiques. La catégorie-carrière professionnelle décerne un prix pour le parcours et l’investissement d’un militant engagé sur  la question de l’eau. Enfin, le Prix Rainett-initiative individuelle soutient l’action novatrice d’une personne pour son rôle d’alerte sur la qualité de l’eau. A la clé : un chèque de 3000 € versé par Rainett et le WWF-France pour le vainqueur de l'édition 2010 afin de l’aider à poursuivre son programme d'action de protection de l'eau.

 

 

  • Piqûre de rappel : chiffres clés…


Selon l’association Rainett (marque de produits d’entretien écologique du Groupe Werner & Mertz), 75 % des eaux de surface françaises sont aujourd’hui dégradées. L’eau de surface sur la planète Terre représente 97% d'eau salée. Les 3% restant constituent les réserves d’eau douce de la planète. Seule 0,3% de l’eau douce sur terre est exploitable par l’homme. En effet, le reste est emprisonné dans les calottes polaires et les glaciers. La question de la gestion des ressources en eau est donc infiniment politique. Ainsi, Les Africains du Sahel se lavent chaque jour avec l'équivalant de 3 litres d'eau. Contraste saisissant et inégalitaire Nord / Sud : la moyenne journalière de consommation en eau pour un européen est de 300 litres et de 600 litres pour un américain.


Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

Publié par Christophe Baudouin
le samedi 20 Février 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 22 Février 2010 à 14:24 Par titibebe1
 

Est-il bien utile de culpabiser les gens privilégiés qui se servent de 300L d'eau en comparaison de 3L au Sahel ?
Responsabiliser en informant est vital, c'est sûr, mais n'est-il pas dans la nature humaine, le fait de regarder plus loin, plus haut qu'en bas ? L'égoisme de beaucoup est combattu par la foi de bien peu... 97% d'eau salée sur la planète, ne serait il pas plus efficace de transformer l'eau salée en eau douce, plûtôt que d'attendre le réveil de la bonté chez les humains ?

dimanche 21 Février 2010 à 21:43 Par Christophe Baudouin
 

@ LeGoeland

En bref, légiférer, agir avec plus de fermeté politique, créer une " police " internationale chargée uniquement de la protection des ressources en eau....?

samedi 20 Février 2010 à 19:36 Par LeGoeland
 

C'est bien de récompenser ceux qui œuvrent dans le bon sens, mais il serait aussi judicieux de décerner' à titre publicitaire, une citation à ceux qui polluent le plus les réserves d'eau avec un nom bien évocateur de leur incivilité. Il est grand temps de les mettre au ban de la société même si ça chatouille les politiques..

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !