Coupe du monde 2010 : le Qatar candidat pour la Coupe du monde en 2022

Découvrez le cinquième volet Coupe du monde de la rédaction Durable.com

 

Le Qatar organisateur de la Coupe du monde en 2022 ? Le pari est osé. Surtout pour un pays d’un million d’habitants situé en pleine péninsule arabique. Mais les autorités qataries espèrent bien tirer profit de leur ambition architecturale et écologique, si, si, pour s’imposer dans la bataille de la sélection 2012. Le Qatar serait-il victime de la folie des grandeurs ? Le projet de la candidature de cet émirat du Moyen-Orient prévoit la construction de 4 stades avec une place aux énergies renouvelables... 

 

 

 

qatar-stadium-doha-coupe-du-monde-2022

Le stade du Khalifa National Stadium de Doha au Qatar (crédit photo : AFP)

 

 

 

 

  • Le Qatar veut sa Coupe du monde de football


Selon l’Emir du Qatar, Cheikh Hamad al-Thani, « il est plus important d’être reconnu au Comité International Olympique (CIO) qu’à l’Organisation des Nations Unies » ( Le Monde diplomatique, juillet 2004 ). Dans cet émirat au Moyen-Orient, le climat est aride en été, mais le Qatar a des ressources financières. Dans le microcosme politique de la FIFA, inutile de vous dire que l’argument est pris très sérieux. Après la chaîne internationale Al-Jazira, le tourisme, cette presqu’île d’un million d’habitants mise sur le sport pour conquérir une place dans le cercle fermé des pays industriels. Reste à savoir comment le Qatar peut transformer un événement planétaire en plein désert sans faire exploser le bilan carbone de la Coupe du monde 2010 ?

 

 

Film de présentation animé du Qatar candidat pour la Coupe du monde 2022 et de son projet de stades écologiques :  

 

 

 

 

 

  • Architecture moderne et écolo


Depuis plusieurs années, le Qatar est actif sur le marché des transferts pour attirer des joueurs internationaux moyennant de gracieux salaires (Romario, Marcel Desailly, Juninho). Le Qatar a fait du sport un investissement financier pour s’imposer sur la scène internationale. Alors le « candidat malheureux » des JO 2016, adopte les mesures écolos pour devenir un organisateur crédible de la Coupe du monde en 2022. Ainsi, la construction de 4 stades prévoit d’intégrer un système de refroidissement d’air écologique à l’aide d’une installation de panneaux photovoltaïques. Pour afficher sa volonté écologique, les autorités ont fait savoir qu’elles étendraient la mesure énergie solaire à l’ensemble des centres d’entrainement. 

 

Tournoi de tennis Doha Open Tour, tour cycliste du Qatar… Au pays des pétrodollars, compétitions sportives riment avec stratégie politique. Une Coupe du monde de football dans la péninsule arabique ? Verdict de la FIFA en décembre 2010 !

 

 

Vous avez des idées pour l'info durable du jour ?
Envoyez vos propositions à christophe@durable.com

 

Publié par Christophe Baudouin
le vendredi 9 Juillet 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
vendredi 3 Décembre 2010 à 08:15 Par an391
 

Etant donné qu'il est maintenant officiel que l'on a passé le pic de production pétrolière en 2006 (dernier rapport IEA), je ne serais pas étonné que cette coupe du Monde n'ait tout simplement pas lieu (et même celle de 2018)

vendredi 9 Juillet 2010 à 23:57 Par pagerank
 

Pour moi c'est vraiment du grand n'importe quoi.

vendredi 9 Juillet 2010 à 17:25 Par chuchen
 

DOUTEUX ! Je pense que le projet est insensé étant donné la physionomie du pays...

vendredi 9 Juillet 2010 à 10:55 Par heili
 

Avec de l'argent on peut faire pas mal de choses, qu'en est-il de sauver la planète? Grâce au foot? On marche sur la tête... De jolis projets tout de même, et "politiquement corrects", maintenant qu'on a mis un pris sur la nature on arrivera peut-être à la sauver et nous avec!

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !