Commerce équitable : les enjeux liés au succès

 
               

Avec 1,5 million de producteurs et 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde, le commerce équitable est devenu un secteur incontournable de l’économie mondiale. Reposant sur des valeurs de respect mutuel entre les différents acteurs de la chaîne de valeur, il vise notamment à protéger les petits producteurs des pays en développement, en position fragile face aux puissants intermédiaires de la sphère agroalimentaire. Les entreprises s’engagent à payer leurs matières premières à un prix juste et à soutenir des projets de développement par le versement de primes aux coopératives de producteurs. L’objectif est ainsi de permettre aux petits agriculteurs d’être plus autonomes et de vivre dans des conditions décentes.

                    

        

                               

L’organisme FLO-Cert (Fairtrade Labelling Organisations) qui regroupe notamment l’association Max Havelaar ou le label britannique Fairtrade, assure la certification et les contrôles pour vérifier que les produits vendus sous un label « commerce équitable » en respectent bien les règles et les principes. Ceux-ci ont un peu évolué avec les nouveaux enjeux liés à l’ouverture du commerce équitable aux géants de la distribution. Le succès grandissant qu’ont connu ces produits a en effet conduit de nombreuses enseignes à développer une gamme « équitable »,  accroissant de façon considérable ce nouveau marché.

               

FLO-Cert a donc été conduit à ajuster certaines règles de certification. Initialement limité aux petits producteurs, certaines grandes plantations peuvent aujourd’hui produire sous le label commerce équitable, à condition de respecter un cahier des charges exigeant en termes de conditions de travail. Second type d’aménagement, un produit labellisé équitable peut désormais contenir quelques ingrédients qui ne sont pas issus de la filière, contrairement à la règle de départ.

           

Dans les deux cas, le bon sens préside au respect strict des règles : il s’agit de favoriser le développement du système en permettant aux distributeurs de répondre à la demande croissante des consommateurs. A FLO-Cert de trouver le bon équilibre pour faire grandir la filière sans trahir ses valeurs.

           

La réelle menace vis-à-vis du commerce équitable se situe plutôt du côté de la flambée actuelle des prix des matières premières. Avec des prix aujourd’hui supérieurs à ceux garantis par les filières du commerce équitable, certains producteurs sont tentés de vendre leur production à des intermédiaires peu scrupuleux…. La chaîne équitable est fragilisée car certaines commandes ne sont pas honorées, mais surtout, la prise de risque est grande pour ces producteurs, qui deviennent directement dépendants de la variation des cours.

                        

Publié par Marion Gautier
le jeudi 21 Juin 2012

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !