Chine : construction de deux réacteurs nucléaires au Pakistan

 

 

Selon le quotidien britannique The Financial Times, la Chine va construire deux réacteurs nucléaires au Pakistan. Alors que Nicolas Sarkozy est actuellement en visite d’Etat en Chine, cette nouvelle peut avoir l’effet d’une bombe. Parmi les nombreux sujets abordés mercredi par le Président Sarkozy et son homologue chinois Hu Jintao, le dossier du nucléaire est un sujet considéré sensible.
 

 

                                      Chine : construction de deux réacteurs nucléaire au Pakistan

 

(Crédits : Frelon - Fotolia.com)

 


  • Nucléaire civil au Pakistan : une collaboration avec la Chine

 


La Chine, qui collaborait déjà  avec Islamabad, va doter le Pakistan d'au moins deux nouveaux réacteurs nucléaires destinés au civil. « Ces dernières années, la Chine et le Pakistan ont mené une coopération dans le secteur de l'énergie nucléaire à usage civil (...). La coopération est en accord avec les obligations internationales des deux pays, à des buts totalement pacifiques et est sujette au contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) », a affirmé Mme Jiang Yui, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

  • Pakistan « puissance nucléaire responsable »

 


En dehors de son programme civil, le Pakistan est aussi une puissance nucléaire et est surtout le seul pays musulman à avoir déclaré être doté de l’arme atomique. Lors d'un récent sommet sur la sûreté nucléaire à Washington, son Premier ministre Yousuf Raza Gilani a assuré que son pays était une « puissance nucléaire responsable ».

Le président américain Barack Obama a en retour exprimé sa confiance au Pakistan. Obama considère que les mesures de sécurité prise pour encadrer le développement nucléaire d’Islamabad sont suffisamment fortes pour empêcher que son arsenal nucléaire ne tombe entre les mains d'extrémistes.

 

 

  • Sarkozy en Chine : nucléaire iranien dossier sensible

 


Cependant accorder au Pakistan le droit de développer le nucléaire civil est vécu comme une décision partiale de la part de l’Iran. Nicolas Sarkozy, en visite d’Etat en Chine, a tenté une nouvelle fois et  de manière un peu subtile d’aborder le sujet sensible du dossier du nucléaire iranien. Le chef de l’Etat français a essayé de convaincre son homologue chinois, Hu Jintao, de la nécessité d’un renforcement des sanctions internationales à l’encontre de Téhéran. Le président chinois a fait savoir mercredi 28 avril que le « statu-quo » actuel ne lui convenait pas.

Nicolas Sarkozy a déclaré comprendre la position chinoise, qui « souhaite donner toute sa chance au dialogue ». Mais le Président de la République a tenu à réaffirmer l’importance que revêt la prochaine visite du président Luiz Inacio Lula da Silva en Iran. Le Président brésilien, qui sera le 16 mai à Téhéran, essayera alors d’obtenir un accord avec les Iraniens.

Publié par Sitan KOITA
le jeudi 29 Avril 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !