Biogaz : un carburant écologique au prix du gasoil

 

 

Les déchets organiques ne finiront plus à la décharge. Connu depuis le XIX e siècle, le procédé de production du biogaz, après avoir été longtemps délaissé, revient au goût du jour. Et ce n'est pas étonnant : carburant issu d'énergies renouvelables, son prix n'est pas plus élevé que celui du gasoil ! Ainsi, plusieurs usines ont récemment été mises en place et certaines compagnies d' aviation se préparent même à faire voler leurs avions grâce à ce gaz.

 

 

                                 dechets

 

 


British Airways vient de l'annoncer : dès 2014, une partie de sa flotte volera au biogaz, un carburant issu de déchets ménagers . Le principe : transformer 500 000 tonnes de déchets ménagers et industriels dans un gazéificateur, pour produire 73 millions de litres de carburant. Pour la ville de Londres, l’économie de traitement des 500 000 tonnes de déchets allège le budget de 36 millions de livres. Cela permettrait de plus d' économiser 500 000 tonnes de CO2 par an, grâce au non-enfouissement des déchets et à l'économie de kérosène. Pour le PDG de la compagnie, Willie Walsh, cela permettra de "concrétiser l’ objectif de réduction de nos émissions de carbone de 50% à l’horizon 2050 ".

 

 

  • Biogaz c'est quoi ?

 

Un quart des ordures ménagères sont des biodéchets : tontes de gazon, tailles de haies, fleurs fanées, épluchures… Tous ces déchets se décomposent naturellement et peuvent donc se transformer en un compost et en biogaz. Produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l'absence d'oxygène, le biogaz est un mélange composé essentiellement de méthane et de dioxyde de carbone. Cette fermentation se produit naturellement dans les marais ou spontanément dans les décharges, mais on peut aussi la provoquer artificiellement dans des digesteurs. Les matières organiques y sont brassées pendant trente jours et fermentent sous l'action des bactéries, ce qui provoque un dégagement de gaz, dont une majorité de méthane. Le gaz méthane récupéré est alors transformé en vapeur, en électricité ou en carburant. Les résidus solides issus du traitement, appelés "digestat", sont quant à eux valorisés sous forme de compost.

 

 

 

Le biogaz est la forme renouvelable de l'énergie fossile très courante qu'est le gaz naturel. Il peut ainsi être injecté directement sur le réseau de gaz naturel. La récupération du biogaz produit par les décharges est d'autant plus intéressante que le méthane est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2. Réutiliser ce carburant permet donc de générer 95% de gaz à effet de serre en moins qu'avec du carburant classique, voire 120% en optimisant le processus, ce qui lui donnerait un impact carbone négatif. Cela va dans le sens de l'UE qui vise à réduire d'au moins 20% ses émissions de CO2 au cours de la prochaine décennie. En plus, il s'agit de la solution qui offre le meilleur rendement énergétique, si le réseau est assez proche du point de production. Dans ce cas, le prix de revient kilométrique du biogaz reste équivalent à celui du gasoil. Mais cette solution se heurte aux réticences des groupes gaziers, comme l'a été l'injection d'électricité renouvelable pour EDF. Cependant en France, l'Afsset a conclu que l'injection de biogaz épuré dans le réseau ne posait pas de problème sanitaire particulier. Préparez vous donc à rouler ... grâce à vos déchets !

 


Publié par Elodie Hercouët
le mardi 16 Mars 2010

 



 
Réagissez !
Enregistrer
 
lundi 6 Juin 2011 à 10:46 Par martin
 

j'aimerais savoir si la station de biogaz de Vienne 38 construite dans les années 1999/2001 est toujours en état de fonctionnement.
merci

mercredi 7 Avril 2010 à 11:01 Par pamsb2
 

J'ai bein aimé surtout que le gaz, c'est bien pour avoir chaud à sin q le matin

jeudi 18 Mars 2010 à 10:13 Par audrey
 

pour info

mercredi 17 Mars 2010 à 08:46 Par David R
 

Bonjour, je fais parti des très rares français à rouler avec du Gaz Naturel et pour aller jusqu'au bout de ma démarche, j'attends avec impatience que ce Biogaz vienne compléter l'énergie fossile.
Permettez moi d'ajouter à votre article que cette solution se heurte également aux réticences des groupes pétroliers : pourquoi avons-nous si peu de stations de Gaz Naturel en France ?
En tout cas, merci de mettre la lumière sur cette alternative !

Videos Nos reportages
Articles Les + commentés
 
Newsletter Newsletter
Newsletter !

Une info par semaine !